People

Didier Raoult désavoué ? Son ami hausse le ton : “Je ne le lâcherai jamais”


Président du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Renaud Muselier était l’invité ce 27 octobre 2021 de Jean-Jacques Bourdin sur RMC/BFMTV. Parmi les différents sujets abordés, le journaliste l’a invité à réagir à l’affaire Didier Raoult, étant un ami du célèbre et controversé professeur sur qui les projecteurs se sont braqués à l’aube de la pandémie.

Dans Bourdin Direct, Renaud Muselier réagit, non pas à ce que Didier Raoult a fait et proposé pour lutter contre la Covid-19 avec l’hydroxychloroquine, mais à une autre affaire. L’Institut hospitalo-universitaire (IHU) de Marseille mène depuis plusieurs années des essais cliniques irréguliers sur des traitements contre la tuberculose sous la direction du professeur controversé Didier Raoult, a révélé le 22 octobre 2021 le site Mediapart.

Est ce que je soutiens Raoult, oui. Je le soutiens. Je ne le lâcherai jamais. Raoult part d’ici la fin de l’année. C’est la retraite. (…) Il pilote l’IHU, l’un des plus beaux centres anti-infectieux d’Europe. A continuer à vouloir se faire Raoult, ça va condamner l’IHU qui est de réputation mondiale. (…) Laissons faire l’enquête“, explique Renaud Muselier qui s’agace de ce qu’il estime être de l’acharnement. “On va plomber l’IHU ? L’IHU est un outil exceptionnel. Sans pour autant faire abstraction de l’enquête, (…) dans le domaine de la science je fais plus confiance à Raoult qu’aux spécialistes des plateaux télé”, ajoute-t-il. S’il en a assez de s’étendre sur ce sujet, cette figure des Républicains clôt le débat par ces mots : “Je connais Raoult depuis la faculté à 20 ans. Raoult il est Raoult. S’il est aussi fort et puissant, c’est qu’il a des traits de caractère qui sont attachants, d’autres qui sont désagréables. Ça n’empêche pas que ça reste mon ami.

Une nouvelle et délicate affaire

Depuis 2017“, l’IHU de Marseille “mène une expérimentation sauvage contre la tuberculose, provoquant chez plusieurs patients, dont un mineur, de graves complications“, explique le site Médiapart qui cite plusieurs employés de l’Institut sous couvert d’anonymat. Cette expérimentation a été “initiée par son directeur, Didier Raoult, et son adjoint, Michel Drancourt“, précise Mediapart.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page