Sports

L’OM risque gros

Les débordements qui ont émaillé le choc entre l’Olympique de Marseille et le PSG, dimanche, au Stade Vélodrome pourraient valoir (au moins) un point de penalité au club olympien.

De nombreux Marseillais avaient le visage fermé après le match nul concédé face au PSG (0-0), dimanche, en clôture de la 11e journée de Ligue 1. Les hommes de Jorge Sampaoli ont pourtant livré une belle prestation contre le club de la capitale, même s’ils se sont finalement rarement montrés dangereux. Mais plusieurs joueurs olympiens, qui ont évolué durant plus d’une demi-heure en supériorité numérique, avaient le sentiment d’avoir laissé passer une belle occasion de s’offrir le scalp du rival parisien.

Lire aussi : L’OM meilleur que le PSG ?

 

Si Dimitri Payet l’avait mauvaise à l’issue de la rencontre, c’est en raison du comportement de certains supporters de l’Olympique de Marseille. De nombreux incidents ont en effet émaillé la soirée au Stade Vélodrome, que ce soit lorsque plus d’une centaine de supporters ont tenté de rentrer sans billet, provoquant des heurts avec les forces de l’ordre, ou lorsque des spectateurs ont tenté de faire pleuvoir des objets en tout genre à destination des joueurs parisiens, obligeant les forces de l’ordre de protéger les Parisiens avec des boucliers. Autre incident à signaler, l’intrusion d’un spectateur olympien qui n’a pas hésité à prendre en chasse Lionel Messi.

Un point de pénalité pour l’OM ?

« On a appelé au calme, moi-même, le président. Malheureusement, il y en a toujours certains qui peuvent déraper. Mais on ne peut pas dire que ce sont des supporters de l’OM. On sait ce qu’on risque, on risque de perdre des points et il ne faudra pas pleurer en fin de saison s’il nous en manque un ou deux, a d’ailleurs lancé le Réunionnais. Donc on ne peut pas dire que ces gens-là aiment l’OM et sont supporters du club parce qu’ils peuvent nous pénaliser. »

Les craintes de l’ancien Stéphanois sont pour le coup fondées. L’OM est en effet sous le coup d’un point de pénalité avec sursis suite à de précédents incidents survenus lors du déplacement des Ciel et Blanc à Angers avec notamment un envahissement du terrain par certains supporters et des affrontements avec des fans angevins. Mais les 874 stadiers déployés ou les quatre filets amovibles mis en place n’auront pas suffi et le club olympien a tout à craindre des prochaines décisions de la Ligue, qui pourrait décider de révoquer le sursis olympien et donc d’infliger un point de pénalité aux Ciel et Blanc.

Lire aussi :Messi, c’est de pire en pire…Pochettino défend NeymarL’impuissance du PSG résumée en une stat


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page