Politiques

Éric Zemmour “porte l’idéal d’une France de 1942, il ose comparer Pétain à De Gaulle”, s’emporte Anne Hidalgo


Publié

Article rédigé par

“Cet homme-là rabougrit ce que nous sommes”, estime la candidate du PS qui juge “extrêmement grave ce qu’il porte… Il a introduit l’injure permanente, le mensonge”

Éric Zemmour “porte l’idéal d’une France de 1942, il ose comparer Pétain à De Gaulle”, s’est indignée Anne Hidalgo, la candidate socialiste à la présidentielle, invitée des “matins présidentiels” de franceinfo lundi 25 octobre. “Il ose nous expliquer que Pétain aurait sauvé les juifs, il s’attaque à Samuel Sandler, le grand-père de ces enfants et petits-enfants assassinés dans un attentat terroriste en 2012. C’est un homme qui tient des propos qui sont très souvent condamnables, qui a été condamnés par la justice pour ses propos racistes et on lui laisse cet espace-là ? Je crois qu’il faut se ressaisir.”

Le système médiatique laisse trop de place à Éric Zemmour, a estimé Anne Hidalgo. “Ce n’est pas simplement une bulle médiatique même s’il lui a été donné beaucoup trop d’importance et d’audience à mon goût.”

“On ne peut pas faire une émission sans qu’on nous demande de se positionner par rapport à Éric Zemmour. Il faut reprendre le contrôle et la maîtrise de notre démocratie.” 

Anne Hidalgo

à franceinfo

Anne Hidalgo a “peur” d’Éric Zemmour “quand il porte l’ambition d’une France desséchée, d’une France qui n’est pas la France d’aujourd’hui, celle qui est forte de ses valeurs, qui sait aussi avoir une voix forte dans le monde et en Europe. Cet homme-là rabougrit ce que nous sommes. C’est extrêmement grave ce qu’il porte. Donc, il faut réagir et que tous les républicains de notre pays réagissent parce que ce qu’il fait est extrêmement dangereux. Ca ne peut pas être ça la France.”

En matière de débat politique, Éric Zemmour “a introduit l’injure permanente, le mensonge”, a expliqué Anne Hidalgo. “Ce n’est pas quelqu’un vis-à-vis de qui je vais me situer dans mes propositions.” Si on en croit Éric Zemmour on peut “raconter n’importe quoi et personne ne viendra vous en tenir rigueur. C’est ça le débat politique aujourd’hui ? Non, on doit revenir à la raison, à ce que sont les valeurs fondamentales de notre pays”.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page