People

“C’est une relation compliquée” : Paul Belmondo évoque les liens qui l’unissent à sa petite soeur Stella


Ils sont unis dans l’amour comme la tristesse. Le jour de l’hommage national rendu à Jean-Paul Belmondo, le 9 septembre 2021 en la Cour d’honneur de l’hôtel des Invalides, Paul et Stella ne se tenaient pas côte-à-côte. Ce qui en a surpris plus d’un, sans empêcher, toutefois, le frère et la soeur de partager les mêmes sentiments. Bien sûr, quatre décennies séparent ces deux-là, avec les avantages et les inconvénients que cela peut entraîner.

Nous avons quarante ans d’écart

C’est une relation compliquée, car nous avons quarante ans d’écart, rappelle Paul Belmondo dans les pages du magazine Paris Match. Stella est plus proche de mes enfants et de ma nièce Annabelle, raison pour laquelle elle était avec eux aux Invalides. Il n’était absolument pas question de la mettre à l’écart, une connerie que j’ai pu lire sur les réseaux sociaux.” L’épreuve, sans doute, les a rapprochés. Leurs souffles se sont coupés, à l’unisson, quand Jean-Paul Belmondo a rendu le sien, son ultime, le 6 septembre 2021 à son domicile, au 39 quai d’Orsay.

Grand séducteur, Jean-Paul Belmondo avait connu l’amour à de multiples reprises, dont une histoire forte avec Élodie Constantin, la mère de ses trois aînés. De cette histoire sont nés Patricia – décédée en 1993 -, Florence et Paul. Puis Stella est arrivée, plus tard, bien plus tard. Sa naissance date de l’époque où Bebel conjuguait le présent avec Natty et redécouvrait la paternité à l’âge de 70 ans.

Je sais que mon père nous regarde et nous protège

Maintenant que le comédien n’est plus, son unique fils, époux de Luana, hérite d’une position très spéciale au sein de la famille. La disparition de son père l’a propulsé, malgré lui, au rang de “chef du clan Belmondo“. “Même si je sais que mon père nous regarde et nous protège, il n’est plus là, et je suis, de fait, en haut de la pyramide, précise-t-il. Je me sens une responsabilité. Mais je n’ai pas pris et je ne prendrai aucune décision sans en parler à Stella et Florence, Muriel et Alain [sa tante et son oncle]. Tout ce qui le concerne doit être vu par l’ensemble de la famille. Pour ses obsèques, il nous a facilité les choses en indiquant dans son testament quelles étaient ses dernières volontés…

Retrouvez l’interview de Paul Belmondo dans le magazine Paris Match, n° 3781 du 21 octobre 2021.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page