Auto-Moto

Chèque carburant : premières infos, conditions, montant…

Le gouvernement envisage la mise en place d’un chèque carburant destiné à soulager le budget des Français face à la flambée du prix de l’essence et du gazole.

Pas de baisse des taxes, mais un « chèque carburant ». Le gouvernement dessinera dans les prochains jours les contours du dispositif destiné à amortir l’impact de l’augmentation des prix de à la pompe. Une annonce devrait avoir lieu d’ici la fin de la semaine, selon des sources parlementaires. Rappelons que le prix du litre de gazole a augmenté de 9,7 centimes en un mois selon le site spécialisé Carbu.com.

Notre dossier carburants :

Chèque carburant | Promotions supermarchés | Applications et cartes | Essence pas chère

Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué ce matin au micro de RTL : « Les derniers arbitrages sont en cours, on est en train d’y travailler […] Il n’y a pas de piste exclue, on veut que ce soit, simple, juste et efficace ». Selon nos confrères du Point, « l’accouchement est difficile » en raison de la volonté de ne pas financer des énergies fossiles et de l’opposition de Bercy à une baisse de la fiscalité à la pompe.

=> Stations moins chères : les cartes et applications pour trouver les bons plans

=> Essence pas chère : où et comment la trouver ?

Quelles conditions ?

Non, le chèque carburant ne sera pas « offert » à tous les Français. Le gouvernement devrait cibler les ménages les plus modestes et les plus touchés par la progression des prix, comme il l’avait fait l’an dernier pour son « chèque énergie ». Ainsi, le mécanisme pourrait être réservé aux zones rurales faiblement desservies par les transports en commun. Autre hypothèse probable : un plafond de revenus pour bénéficier de l’aide.

Quel montant ?

Là non plus, rien n’est pas gravé dans le marbre. Mais le chèque ne devrait pas prendre en charge l’ensemble des dépenses de carburant d’un ménage. Il s’agira plus vraisemblablement d’un coup de pouce de quelques dizaines d’euros. Une aide graduelle n’est pas à exclure, en fonction, par exemple, de la distance entre le lieu de travail et le domicile.

L’exemple des Hauts-de-France

Un chèque carburant (appelé Aide au Transport aux particuliers) est mis en place depuis 2016 dans la région Hauts-de-France. Son montant est de 60 euros par trimestre, soit 20 euros par mois. Pour en bénéficier, les personnes doivent être salariés en contrat CDD ou CDI (les étudiants et les familles à faible revenus sont également concernées), disposer d’un salaire net inférieur à deux fois le SMIC, habiter à plus de 20 kilomètre de leur lieu de travail et justifier de l’absence de transports en commun.

Un dispositif très proche avait également mis en place par la Ville de Nice en 2018. Il a été abandonné l’an dernier au profit d’aides à l’achat de vélos.

Photo : Fabrice Bolusset

A lire sur auto-moto.com : 

Trois astuces pour réduire vos dépenses en carburant

Le gazole est toujours le carburant le plus vendu en France

Carburants synthétiques : Porsche et sa 911 GT3 déjà prêts ?

Tout ce qu’il faut savoir sur le superéthanol E85

Les 50 voitures les moins chères du marché français




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page