Sports

Vers un retour de Payet en équipe de France ?

Etincelant dimanche soir avec l’OM face à Lorient, Dimitri Payet mériterait certainement de renouer avec les Bleus. Ancien joueur international devenu chroniqueur, Jérôme Rothen milite en ce sens.

Il fêtera ses 35 ans en mars prochain et pourtant Dimitri Payet est assurément dans la forme de sa vie. Dimanche soir au Vélodrome, lors du match de L1 entre Marseille et Lorient (4-1), le meneur de jeu de l’OM a été impliqué sur les quatre buts de son équipe. Un nouveau récital à son crédit cette saison qui laisse une conviction à l’observateur avisé qu’est Jérôme Rothen: le Réunionnais aujourd’hui a sa place en équipe de France. Une sélection qu’il n’a plus côtoyée depuis octobre 2018.

« J’ai envie de parler à Didier, lance sur RMC ce lundi soir l’ancien joueur de Monaco et du PSG. Sur ce que je vois depuis l’arrivée de Jorge Sampaoli à Marseille, je trouve que Dimitri Payet est un joueur qui montre ce qu’est une belle remise en question. On voit un Dimitri Payet affûté, heureux d’être sur le terrain, qui rend le collectif beau depuis le début de la saison. On voit des joueurs rayonnants à côté de lui. […] Là, il joue au poste qu’il préfère, derrière Milik, et on voit son rayonnement, son volume de jeu, son aisance technique. Un Payet dans cette condition, Didier, il faut que tu le rappelles. Il n’y a pas plus fort que lui en numéro 10 dans ce positionnement-là ! »

Plus menaçant que Messi et De Bruyne

Selon les statistiques compilées par Squawka Football, Dimitri Payet est depuis l’exercice 2017-2018 le joueur qui a créé le plus de situations chaudes devant le but adverse au sein des cinq grands championnats européens: 383 en 9165 minutes de jeu. Il devance ainsi les pointures que sont Kevin De Bruyne (366 en 9147 minutes), Luis Alberto (364 en 10957 minutes), Lionel Messi (350 en 11799 minutes) et Papu Gomez (348 en 10439 minutes). De quoi pousser Didier Deschamps à lui offrir sous peu une 39e cape tricolore ? Jérôme Rothen veut croire dans cette possibilité.

« L’OM joue avec un système à trois derrière, similaire à celui observé lors du dernier rassemblement des Bleus. Je pense que Didier Deschamps est parti dans ce schéma préférentiel, et si tu pars dans ce schéma à trois derrière, avec quatre milieux sur la largeur, plus un numéro 10 qui était Antoine Griezmann, eh bien je me dis que dans cette position-là, il n’y a pas plus fort aujourd’hui que Dimitri Payet parmi les joueurs français. Je parle bien de numéro 10, pas de relayeur. Il est magnifique à voir jouer, il rend beaux ses coéquipiers. A un an de la Coupe du monde, il est en pleine forme, je ne vois pas pourquoi cette forme s’interromprait. Didier, mets-le dans le groupe, essaye-le, et je pense que l’équipe de France en sortira grandie. » Un sacré plaidoyer dont l’efficacité pourra être jugée début novembre, lors de l’annonce de la liste des Bleus retenus pour affronter le Kazakhstan et la Finlande dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2022.

Lire aussi :Cet OM a tout d’un bossOM-Lorient, le film du matchLe classement de la Ligue 1




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page