Auto-Moto

les chaines peuvent-elles les remplacer ?

Dès le 1er novembre, les pneus hiver seront obligatoires dans 48 départements. Mais peut-on mettre des chaînes à la place ?

C’est une mesure qui était déjà dans les cartons et qui a donc été officialisée il y a quelques semaines. A partir du 1er novembre prochain, les pneus hiver seront obligatoires dans pas moins de 48 départements français situés dans des régions montagneuses, dans leur intégralité ou en partie seulement. Des panneaux spécifiques seront alors installés au début et à la fin des zones concernées par cette nouvelle mesure, baptisée Loi Montagne, permettant ainsi aux automobilistes d’être informés de la législation en vigueur dans la commune où ils se trouvent. Car cette nouvelle obligation ne concerne pas seulement les usagers de la route résidant dans les zones qui y sont soumises, puisque même ceux qui sont simplement de passage devront aussi s’y conformer. Le but est ainsi de réduire les accidents liés aux mauvaises conditions climatiques et notamment à un taux d’adhérence trop faible, dû à la neige et au verglas. Cette mesure se prolongera alors jusqu’au 31 mars 2022 et sera désormais renouvelée chaque année.

Les pneus neige ou hiver seront donc obligatoires, et il faudra donc équiper sa voiture de gommes estampillées M+S ou 3PMSF, un sigle qui doit alors être associé au symbole alpin représentant un flocon de neige dans une montagne à trois sommets. Mais si l’on se renseigne sur le site du gouvernement, celui-ci précise cependant qu’il n’est pas forcément nécéssaire de changer ses pneus pour entrer dans une zone concernée. Il est en effet précisé que « l’obligation concernera les véhicules légers et utilitaires, les camping-cars, les poids-lourds et les autocars circulant dans les zones établies par les préfets. Leurs conducteurs devront à ce titre : détenir dans leur coffre des dispositifs antidérapants amovibles (chaînes à neige métalliques ou textiles) permettant d’équiper au moins deux roues motrices ». Il sera donc tout à fait possible de se déplacer dans les communes soumises à la Loi Montagne avec des chaines ou des chaussettes, même si celles-ci sont seulement dans le coffre de la voiture. Il faut alors être en mesure de les installer dès que nécessaire.

Quelles sanctions ?

Quoi qu’il en soit, tous les véhicules légers et utilitaires, ainsi que les camping-cars, poids-lourds sans remorque et autocars seront concernés par cette mesure. De leur côté, les poids-lourds avec remorque devront détenir des chaînes à neige permettant d’équiper au moins deux roues motrices, même s’ils sont équipés de pneus hiver. En revanche, les véhicules équipés de pneus à clous ne sont pas visés par cette nouvelle loi. En cas de contrôle, aucune sanction ne sera en revanche appliquée cette année, les forces de l’ordre étant alors appelées à faire preuve de pédagogie du 1er novembre au 31 mars, afin de laisser le temps aux usagers de la route de prendre leurs dispositions. Et pour cause, les autorités et les professionnels du secteurs craignent déjà une pénurie de pneus neige, alors que les conducteurs se précipitent dans les centres autos. Les premières punitions tomberont donc fin 2022, les contrevenants risquant alors une amende de 135 €, ainsi qu’une immobilisation du véhicule.

A lire également sur Auto-Moto.com :

Pneus hiver : va-t-on assister à des ruptures de stock ?

Où stocker ses pneus été en hiver ?

Pneus hiver obligatoires : les camping-cars également concernés ?


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page