Economie

Auchan, Couche-Tard: Quels scénarios pour Carrefour?


Imaginez la France de 2023. Quelque 300 hypermarchés “Carrechan”, fusion de Carrefour et d’Auchan, quadrillent l’Hexagone. Sur leur fronton, un oiseau écarlate perché sur deux flèches, une rouge et une bleue. A Croix (Nord), le patron de ce nouveau leader du secteur, avec plus de 28% du marché, Alexandre Bompard, déballe le dernier carton déménagé de son ancien bureau de Massy, qui jouxte celui de son actionnaire principal, les Mulliez (Kiabi, Leroy Merlin ou Decathlon). Voilà le scénario futuriste que l’on aurait pu imaginer, il y a deux semaines, quand les Mulliez, propriétaires d’Auchan, discutaient encore d’un éventuel rachat de Carrefour avec son PDG, Alexandre Bompard. Mais le jeudi 7 octobre au soir, l’artisan du rapprochement entre Fnac et Darty a annoncé à son conseil renoncer à la création de cette nouvelle hydre à deux têtes. Pour l’énarque, après l’échec des discussions avec Jean-Charles Naouri, à l’automne 2018, et le veto mis par le gouvernement à une OPA amicale du canadien Couche-Tard sur son groupe, en janvier dernier, c’est le troisième projet de fiançailles qui capote.

Une consolidation nécessaire

Pourquoi tant de tentatives de mariages? S’il dit depuis son arrivée en 2017 à la tête de Carrefour que la grande distribution française, bien trop concurrentielle, doit se concentrer, Alexandre


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page