Technologie

Elon Musk veut révolutionner la connectivité en vol


L’homme d’affaires Elon Musk a déclaré cette semaine sur Twitter que sa constellation de satellites Starlink serait en mesure d’apporter une connectivité Wi-Fi en vol avec « une faible latence – une connectivité demi-gigabit dans l’air ». Il a même encouragé les gens sur Twitter à réclamer ses services dans les avions.

Ce n’est pas la première fois que Starlink fait les yeux doux à ce marché. Son vice-président des ventes commerciales, Jonathan Hofeller, avait déjà signalé au mois de juin dernier vouloir se positionner sur le créneau et être en pourparlers avec plusieurs compagnies aériennes.

Musk avait aussi affirmé précédemment attendre une approbation réglementaire pour travailler avec les compagnies aériennes, car le service doit être certifié pour chaque type d’avion. 
Il avait précisé se concentrer sur les modèles d’avions commerciaux Boeing 737 et Airbus A320, qui transportent beaucoup de passagers.

A découvrir aussi en vidéo :

Vers une couverture mondiale

Starlink va toutefois entrer en concurrence avec des acteurs déjà bien installés sur le marché de la connectivité en vol, comme Intelsat et ViaSat, qui exploitent des réseaux de satellites en orbite géostationnaire et sont sous contrat avec des compagnies.
L’avantage de Starlink sera d’avoir des satellites de dernière génération avec plus de bande passante pour plus débit. Evoluant à une altitude plus basse, leur latence sera aussi plus faible. A terme, Starklink assurera enfin une couverture mondiale et sera donc en mesure de fournir de la connectivité absolument partout.

SpaceX a déjà lancé 1 740 satellites. Son service, accessible en version bêta pour 99 dollars par mois, compterait plus de 100 000 utilisateurs dans 14 pays différents, dont la France.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page