People

Brigitte Macron souriante en tailleur pour le lancement de la campagne nationale sur le handicap


Depuis son arrivée à l’Élysée,Brigitte Macron s’est toujours engagée en faveur des personnes en situation de handicap. La première dame était naturellement présente le 13 octobre 2021 à Paris, afin de lancer la grande campagne nationale de sensibilisation “Voyons les personnes avant le handicap“. Elle a écouté le discours de la secrétaire d’Etat au Handicap Sophie Cluzel, qui présentait les enjeux de ces spots publicitaires.

Il est temps de montrer la riche diversité des personnes en situation de handicap, de valoriser leurs compétences et d’améliorer le degré de connaissance générale du grand public (…) Les préjugés restent prégnants surtout envers les personnes autistes, avec troubles psychiques et polyhandicapées“, a déploré Sophie Cluzel. D’après la Défenseure des droits, le handicap est la première cause de discrimination en France. “L’insuffisante présence des personnes handicapées dans les médias peut expliquer ces préjugés“, a-t-elle indiqué.

La campagne de sensibilisation s’opérera dès le 18 octobre prochain, avec trois spots publicitaires et dix portraits, tous handicaps confondus, réalisée par la photographe Sylvie Lancrenon, où les compétences seront mises en avant : “une photographe de petite taille, un accro aux jeux vidéos en fauteuil, une spécialiste du théâtre classique aveugle…“, énumère Information Handicap. Ces affiches seront visibles dans les gares, dans les transports et autres lieux publics.

Les trois spots seront disponibles en sous-titrages et en audiodescription, du 18 octobre au 4 janvier 2022 à la télévision, dans les médias, sur les réseaux sociaux et dans les cinémas lors des vacances de fin d’année. Des interviews sur Konbini et Gulli s’ajouteront à cela, en plus d’une campagne avec des influenceurs. Cette campagne avait été décidée par Emmanuel Macron, qui l’avait annoncée lors de la Conférence nationale du handicap en février 2020. Un projet réclamé par l’ONU et soutenu par le service d’information du gouvernement (SIG). En tout, 3,5 millions d’euros ont été investis.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page