Economie

Accor rachète le Lido à Sodexo


Sodexo jette l’éponge. Malgré un investissement de 25 millions d’euros en 2015 pour créer une nouvelle revue signée du metteur en scène Franco Dragone, le groupe de restauration collective n’avait jamais vraiment réussi à faire décoller le célèbre cabaret des Champs Elysées. Les attentats, les manifestations et maintenant l’épidémie ont eu raison des ambitions artistiques de l’entreprise de la famille Bellon. Même si cet établissement qui fête ses 75 ans avait réussi à générer 36 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2018 avec près de 450.000 spectateurs, les événements récents ont coupé court à son renouveau. Aujourd’hui encore, malgré la réouverture des théâtres et des restaurants, l’activité n’est toujours pas revenue à la normale pour le Lido en raison de l’absence des gros contingents de touristes étrangers à Paris. Le cabaret restant fermé plusieurs jours par semaine.

Lire aussiPourquoi Sodexo a évincé son DG?

Nouveau modèle économique du spectacle

Pour Sodexo, c’est aussi l’illustration d’un nouveau modèle économique dans les activités de spectacles, loisirs et tourisme. Pour le groupe actuellement dirigé par sa présidente Sophie Bellon, dans l’attente de la nomination d’un nouveau directeur général, il s’agit de se concentrer sur la prestation de services de restauration, d’accueil et de maintenance, sans être le propriétaire des fonds de


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page