Acceuil

Vladimir Poutine : la Russie n’utilise pas l’énergie comme une arme

S’exprimant lors d’un énergie conférence à Moscou mercredi, Poutine a qualifié les accusations de “motivées politiquement” et sans preuves. Ses commentaires sont intervenus alors que les responsables de l’UE ont déclaré que des approvisionnements inférieurs aux prévisions en gaz russe étaient en partie à blâmer pour la crise énergétique en Europe et se sont engagés à accélérer les efforts du bloc pour se sevrer des combustibles fossiles.

“La Russie n’utilise aucune arme”, a déclaré Poutine. “Même pendant les périodes les plus difficiles de la guerre froide, la Russie a régulièrement rempli ses obligations contractuelles et fourni du gaz à l’Europe”, a-t-il ajouté.

La Russie a interrompu ses exportations de gaz vers l’Union européenne pour la dernière fois en janvier 2009 après avoir échoué à s’entendre sur les prix et les tarifs de transit par gazoduc avec l’Ukraine. Il a également réduit brièvement les flux de gaz vers l’Ukraine en 2006 et 2008 en raison de différends sur les prix.

Gazprom appartenant à l’État averti d’une répétition de la crise de 2009 en 2014 après que l’Ukraine n’ait pas payé ses factures d’énergie et que les relations de la Russie avec l’Occident se soient effondrées suite à l’annexion de la Crimée. Cette menace ne s’est jamais matérialisée.

Poutine a adopté mercredi un ton plus conciliant, déclarant que la Russie était « prête à discuter de toute mesure supplémentaire » avec les gouvernements européens pour faire face à l’aggravation de la crise énergétique.

“La Russie remplit parfaitement ses obligations contractuelles envers nos partenaires, y compris nos partenaires européens”, a-t-il déclaré. “De plus, nous nous efforçons toujours de rencontrer nos partenaires à mi-chemin.”

Les prix de gros de l’électricité en Europe ont augmenté de 200% par rapport à la moyenne de 2019, selon la Commission européenne. Cette augmentation est le résultat de la flambée des coûts du gaz naturel, entraînée par une forte demande en Asie et des livraisons plus faibles que prévu en provenance de Russie.

La plupart des pays de l’UE dépendent des centrales électriques au gaz pour répondre à la demande d’électricité, et environ 40 % de ce gaz provient de Russie, selon Eurostat.

Le mois dernier, l’Agence internationale de l’énergie a appelé la Russie à fournir plus de gaz naturel à l’Europe pour aider à atténuer la crise, affirmant que bien que la Russie respecte ses obligations contractuelles envers les clients européens, les exportations sont en baisse par rapport à leur niveau de 2019.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré mercredi aux journalistes que la Russie avait augmenté ses approvisionnements en gaz vers l’Europe au niveau maximum possible dans le cadre des contrats existants et ne pouvait pas dépasser ces seuils.

La Russie dit que Berlin pourrait atténuer la crise du gaz naturel en approuvant Nord Stream 2

Des responsables russes ont précédemment déclaré qu’accélérer l’approbation du gazoduc controversé Nord Stream 2 reliant la Russie à l’Allemagne pourrait contribuer à faire baisser les prix du gaz naturel. L’oléoduc a été achevé le mois dernier malgré des années d’opposition de pays dont les États-Unis, qui ont averti qu’il renforcerait l’influence de Moscou en Europe.

L’administration Biden a annoncé en juillet qu’elle avait conclu un accord avec Berlin qui permettrait à l’oléoduc d’aller de l’avant en échange de l’aide allemande à l’Ukraine. Il attend maintenant l’autorisation des autorités allemandes.

La Commission européenne a dévoilé mercredi une série de mesures visant à lutter contre la crise énergétique, notamment en accélérant la transition vers des formes d’énergie renouvelables.

Les États membres de l’UE ont mis en place une série de mesures d’urgence pour aider les consommateurs et les entreprises à faire face aux coûts élevés de l’électricité depuis une décennie, notamment un soutien financier direct aux ménages, des aides d’État aux entreprises et des réductions d’impôt ciblées.

— Amy Cassidy, Chris Liakos, Walé Azeez et Katharina Krebs ont contribué au reportage.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page