Auto-Moto

Flashé à 238 km/h sur l’autoroute, cet Italien se souviendra de son passage en Corrèze

Rouler à l’étranger ne donne pas tous les droits. Visiblement cet automobiliste originaire d’Italie n’était pas au courant de cela, mais les gendarmes de Corrèze n’ont pas hésité à le lui enseigner.

Vendredi 8 octobre dernier, les gendarmes de Corrèze ont interpellé un automobiliste en très grand excès de vitesse. Et pour cause, ce dernier circulait à la peu modérée allure de 238 km/h au lieu des 130 normalement autorisés sur l’A89.

Une fois le bolide allemand flashé, les militaires n’ont pas hésité bien longtemps avant de se lancer à sa poursuite. Heureusement, le contrevenant s’est immédiatement arrêté, bien loin de l’idée de prendre la fuite.

C’est à sa hauteur que les gendarmes vont se rendre compte du fait que monsieur n’est pas du coin. À vrai dire, il n’est même pas Français mais plutôt Italien. Quoi qu’il en soit, un tel excès de vitesse doit être sanctionné et ressortissant étranger ou pas, cet automobiliste va vite le comprendre.

À la fourrière

Avant de rentrer chez lui, cet automobiliste devra donc passer devant le tribunal de police de Tulle. C’est à ce moment-là qu’il pourra répondre de ses actes mais la sanction risque d’être lourde.

En effet, après un tel incident, le conducteur encourt une amende maximale de 1.500 euros. Quant à son permis de conduire, ce dernier a été suspendu pour une durée de 6 mois. De toute manière, il ne lui aurait pas été très utile sachant que sa Mercedes, elle, a été placé à la fourrière en attendant le verdict du tribunal.

Lire aussi sur Auto-Moto.com :

Garé sur un abribus, ce Peugeot Partner ne semblait pas vraiment à son aise


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page