Sports

L’Equipe fait polémique en Belgique

La Une de L’Equipe, vendredi dernier au lendemain de la victoire des Bleus sur les Diables rouges, a fait un tollé outre-Quiévrain. Le rédacteur en chef Frédéric Waringuez s’en explique ce lundi auprès d’un média belge.

« Le seum, deux fois ». Voilà le titre qui barrait la Une de L’Equipe, vendredi, au lendemain de la victoire renversante des Bleus face à la Belgique, en demi-finale de la Ligue des nations (3-2). Une référence évidemment à la demie triomphante de l’équipe de France aux dépens des Diables, déjà, lors du Mondial 2018. Non sans détourner la fameuse expression – « une fois » – que l’on prête volontiers à nos voisins belges pour ponctuer chacune de leurs phrases.

Cette Une de L’Equipe, résolument provocatrice, a pu faire sourire assurément vue de France. Outre-Quiévrain toutefois, tout le monde n’a pas ri, loin s’en faut. Ce lundi, ainsi, le rédacteur en chef du quotidien sportif suscité Frédéric Waringuez a été invité à se justifier dans le cadre du journal télévisé de la chaîne belgo-luxembourgeoise RTL-TVI. « C’était un petit clin d’œil, un trait d’humour, une petite provocation. Il n’y a aucun problème pour saluer les qualités sportives de la Belgique en foot comme ailleurs. Evidemment, nous sommes Français et un peu chauvins, c’est naturel », souffle ce dernier.

L’expression de l’arrogance française ?

Le débat pourtant a bien eu lieu en interne, confesse le journaliste. « La rédaction était un peu partagée. Certains ont apprécié le clin d’œil et en ont souri. D’autres ont trouvé que c’était cruel et qu’on aurait pu titrer sur la belle victoire des Bleus et le match qui est sans doute le meilleur de l’équipe de France depuis la Coupe du monde. Toutefois, il ne faut y voir aucune volonté de méchanceté vis-à-vis des Belges et de la Belgique. Parfois, les titres dépassent un peu les intentions qu’on y met. »

D’aucuns s’en sont trouvés touchés, voire offensés si l’on en juge la réaction du rédacteur en chef du journal Le Soir, Christophe Berti. « Quand on se réjouit plus de la défaite de l’adversaire que de la beauté de sa victoire, c’est qu’on a un problème. Ça vaut pour tout le monde, tout le temps… », tweetait ce dernier vendredi matin. Journaliste à Trends-Tendances, un magazine d’économie, Frédéric Brebant va nettement plus loin dans la critique: « Très bon titre, estime-t-il. Qui démontre toutefois l’arrogance légendaire de la France et du journal L’Equipe qui préfère titrer sur l’adversaire qui a un genou à terre plutôt que de saluer « l’exploit » des Bleus. L’air de rien, cette Une encourage la haine de l’autre, de l’étranger. La « zemmourisation » est en marche. Ou quand la France rime avec rance… » Une interprétation pour le moins excessive totalement réfutée par Frédéric Waringuez.

<div style= »width:600px; height:338px; »><script async= »async » type= »text/javascript » src= »//www.rtl.be/videos/player/vp_embed.js » videoid= »792925″></script></div>

 


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page