Sports

Les frères Hernandez alignés ensemble face à la Belgique ?

L’équipe de France affronte la Belgique ce jeudi à Turin dans le cadre du Final Four de la Ligue des nations.

Didier Deschamps a convoqué non pas un mais deux Hernandez, Lucas et Théo, pour s’atteler au Final Four de la Ligue des nations en Italie en ce début de mois d’octobre. Jeudi face à la Belgique, en demie, le sélectionneur des Bleus pourrait être tenté par un dispositif faisant la part belle aux qualités des deux frangins. La victoire face à la Finlande, le mois dernier, en éliminatoires de la Coupe du monde 2022 (2-0), ayant manifestement donné des idées au chef d’orchestre tricolore.

« Je sais quelle équipe j’aimerais aligner face à la Belgique, souffle Didier Deschamps ce lundi en conférence de presse. Ça a bien fonctionné face à la Finlande et ça reste une option. Je ne peux être que satisfait de cette dernière prestation en termes de résultat et de contenu. Je suis là de toute façon pour trouver la meilleure solution par rapport à l’adversaire du moment. Mon objectif est de lui créer le plus de problèmes possibles. »

« Ils n’ont pas le même profil »

Autrement dit, un système à trois défenseurs axiaux, plus deux éléments dévolus aux couloirs – soit typiquement la configuration belge – est assurément à l’étude dans la tête du technicien bayonnais, lequel pourrait ainsi s’appuyer sur le Hernandez munichois comme sur le Hernandez milanais. « Ce sont deux frères mais que je considère avant tout comme deux joueurs. Lucas a cette capacité à évoluer dans l’axe et sur le côté gauche où ne joue que Theo. Ils peuvent être amenés à évoluer ensemble. Mais ça ne veut pas dire obligatoirement que l’un va pousser l’autre à changer de place », note Didier Deschamps.

« Lucas est aussi très bon comme latéral, ajoute le patron des Bleus. Mais il a une position plus centrale de formation et où il joue plus en ce moment avec le Bayern Munich. Tous deux ont même des qualités différentes au poste de latéral gauche. Ils n’ont pas le même profil. Mais je ne compare pas deux frères. Je compare deux joueurs. » Alors autant les comparer au même moment sur le terrain…


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page