Politiques

Sandrine Rousseau assure qu’elle “suivra sans état d’âme” Yannick Jadot, vainqueur de la primaire écologiste

Sandrine Rousseau est arrivée deuxième au second tour de la primaire écologiste. Elle visait à désigner le candidat du parti Europe Ecologie-Les Verts à l’élection présidentielle en avril 2022.

Article rédigé par


Publié

Temps de lecture : 1 min.

Sandrine Rousseau a assuré vendredi 1er octobre sur France Bleu, dans l’émission “Ma France”, qu’elle suivrait “sans aucun état d’âme” Yannick Jadot, le vainqueur de la primaire écologiste. Avec son positionnement “éco-féministe” s’appuyant sur la “radicalité écologique”, elle a créé la surprise en obtenant près de 49% des voix contre 51,03% pour son concurrent, Yannick Jadot, lors du second tour de cette primaire. Au lendemain de la défaite, interrogée sur France Inter mercredi 29 septembre, elle n’avait pas affiché un franc soutien à Yannick Jadot : “La balle est dans son camp”, avait-elle répondu.

“J’ai reconnu la victoire de Yannick Jadot, donc pas de faux procès là-dessus“, a-t-elle déclaré au micro de Wendy Bouchard sur France Bleu alors que le numéro 1 d’EELV Julien Bayou a jugé jeudi qu’elle était “un peu mauvaise perdante”. “Je suis au service de Yannick Jadot désormais”, a assuré Sandrine Rousseau.

Sur le rôle qu’elle pourrait être amenée à jouer dans la campagne de Yannick Jadot, rien n’est encore décidé : “Il faut que j’en discute avec lui, mais au-delà de la place, c’est le discours qui importe et dire que l’écologie ne peut pas se faire sans une refonte de l’égalité.” Elle ajoute : “Je serais évidemment heureuse de pouvoir participer” à la campagne des Verts, “mais si ça n’est pas moi cela peut être des gens de mon équipe, ce n’est pas une question de personne”.

Sandrine Rousseau a par ailleurs dénoncé les attaques sexistes qu’elle a subies lors de cette campagne.

“Je suis très fair-play vis-à-vis de Yannick Jadot mais je dis qu’il ne faut pas négliger la violence des attaques contre les femmes politiques, qui, en l’occurrence, jouent un rôle politique.”

Sandrine Rousseau

franceinfo

En politique, “lorsque les femmes se présentent, on parle moins de leurs programmes que de leurs corps. Or, ma politique dépasse mon corps”, a-t-elle lancé.




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page