Sports

Rallye de Finlande: Tänak prend les devants

Après avoir signé le meilleur temps du shakedown un peu plus tôt, Ott Tänak, double tenant du titre, s’est emparé des commandes du classement provisoire après l’ES2 remportée vendredi après-midi par Craig Breen, lui aussi au volant d’une Hyundai. Elfyn Evans complète le podium, Sébastien Ogier occupe la sixième place pour le moment.

ES2 : Ässämäki 1 (12,31 km) : Tänak prend les commandes, Breen met la pression

Plus d’infos à venir

ES1 – Harju (2,31 km) : Katsuta démarre fort sur ses terres, Neuville en embuscade

Né au Japon, Takamoto Katsuta a élu domicile en Finlande il y a quelques années. Cela s’est vu lors de cette première spéciale, que le Japonais a mieux négocié que ses concurrents. Dans les rues de sa ville de Jyvaskylä, qu’il connaît par coeur, Katsuta a signé le meilleur temps que le Belge Thierry Neuville pour deux dixièmes. Il est ainsi devenu le premier leader de cette dixième manche de la saison, Esapekka Lappi, troisième à trois dixièmes complétant le podium provisoire. Seulement sixième derrière son compatriote Adrien Fourmaux, Sébastien Ogier a démarré timidement. Il fait néanmoins une belle opération puisque deux de ses principaux rivaux Elfyn Evans (7eme) et Kalle Rovanperä, seulement 9eme de cette première spéciale sur ses terres, sont plus bas que lui dans le classement pour le moment.

Shakedown : Tänak donne le ton, trois Hyundai dans le Top 5

Le week-end finlandais pourrait permettre à Sébastien Ogier d’être sacré champion du monde pour la huitième fois de sa carrière. En attendant, le premier pilote à s’être mis en avant lors de cette dixième manche d’une saison du Championnat du Monde WRC qui en compte douze se nomme Ott Tänak (Hyundai). Ce vendredi matin lors d’un shakedown qui a vu le constructeur japonais cher à l’Estonien placer trois de ses cinq voitures dans les cinq premières positions alors que Hyundai n’a encore jamais terminé sur le podium de l’épreuve, le champion du monde 2019 et seul pilote à avoir privé Ogier d’un titre depuis 2013 s’est montré le plus rapide. Le double tenant du titre en Finlande (en 2018 et 2019, le rendez-vous n’ayant pas eu lieu en 2020), à l’époque au volant d’une Toyota, a bouclé son meilleur passage en 1’46”5, soit trois dixièmes plus vite que le deuxième de ce shakedown inaugural l’Irlandais Craig Breen (Hyundai), qui n’a pu faire mieux que 1’46”8 vendredi matin.

Rovanperä, seulement cinquième

Ogier, leader du classement général avec une telle avance (44 points de plus qu’Evans) qu’il pourrait être de nouveau titré dès cette antépénultième rallye de la saison, a, lui, signé le troisième temps, en 1’47”4. Thierry Neuville (Hyundai), en 1’47”6, et Kalle Rovanperä (Toyota), en 1’47”7, alors qu’il a été le seul des favoris à se lancer dans un quatrième passage (raté), complètent ce premier Top 5. Sur ses terres, le jeune pilote finlandais de 20 ans vainqueur en Estonie en juillet dernier (il était alors devenu le plus jeune pilote de l’histoire à s’imposer dans la catégorie reine) et en Grèce le 12 septembre dernier lors de la dernière manche en date est l’immense favori de ce rallye appelé le rallye des mille lacs jusqu’en 1993. Une épreuve qu’Ogier n’a gagnée qu’une seule fois dans carrière (en 2013) mais qui pourrait pourtant lui permettre de sabrer le champagne dès dimanche.

WRC RALLYE – WRC / FINLANDE
Classement à l’issue de l’ES2 – Vendredi 1er octobre 2021
1- Ott Tänak – Martin Järveoja (EST-EST/Hyundai) en 7’35”2
2- Craig Breen – Paul Nagle (IRL-GBR/Hyundai) à 0”7
3- Elfyn Evans – Martin Scott (GBR-GBR/Toyota) à 1”8
4- Kalle Rovanperä – Jonne Halttunen (FIN-FIN/Toyota) à 3”9
5- Thierry Neuville – Martijn Wydaeghe (BEL-BEL/Hyundai) à 5”2
6- Sébastien Ogier – Julien Ingrassia (FRA-FRA/Toyota) à 5”4

8- Adrien Fourmaux – Alexandre Coria (FRA-FRA/Ford) à 17”3

Vainqueurs des spéciales
Katsuta : 1 (ES1)
Breen : 1 (ES2)




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page