People

Delphine Jubillar : Ses proches en colère, “ces personnes-là, n’ont aucun respect”


Disparue dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, Delphine Jubillar est au coeur de l’engouement médiatique ces derniers mois. Une absence jugée comme un féminicide aux yeux des forces de police, qui le 18 juin 2021 ont placé Cédric Jubillar en détention provisoire. Accusé d’avoir tué son épouse, ce dernier est actuellement emprisonné dans la prison de Seysses. Une histoire qui défraye la chronique et qui est très suivie par de nombreux Français. Et ce mercredi 29 septembre 2021, une proche de la défunte a eu la mauvaise surprise de découvrir qu’une fausse cagnotte a fait son apparition sur la Toile.

Intitulée “Pour les deux amours de Delphine“, cette cagnotte réalisée sur la plateforme Leetchi cumule un peu plus d’une centaine d’euros. Une collecte de fonds faite par une certaine Magalie qui souhaite “subvenir aux besoins des deux amours de Delphine“. Mais sur Facebook, une cousine de Delphine Jubillar s’est exprimée sur cette action, jugée irrespectueuse. “Une cagnotte a été faite pour les enfants de ma cousine sans l’accord de la famille de Delphine et la famille ne le savait pas“, a-t-elle d’abord indiqué. Avant de poursuivre : “Veuillez bien le faire partager, sur les groupes, car ces personnes-là, n’ont aucun respect.

Des faux groupes de soutien également créés

Et au sujet de “ces groupes” de soutien, cette dernière a également eu la mauvaise surprise de découvrir l’existence de faux groupes. Une énième mésaventure pour cette dernière qui a également déploré ces actions. “Nous vous demandons de ne pas y participer, de la signaler et de signaler le groupe ‘justice pour Delphine la vérité pour Louis Elyah famille Aussaguel“, a-t-elle ensuite indiqué. Un message bien compris par les internautes qui ont indiqué avoir signalé ses pages frauduleuses.

Cédric Jubillar reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page