Auto-Moto

toutes les infos et photos officielles


Remplaçant du NV250, le nouveau Nissan Townstar fait le plein de nouveautés, et se passe étonnamment de moteurs diesel.

Il se passe pas mal de choses dans le monde des véhicules professionnels en ce moment. Après la révélation récente du nouveau Renault Kangoo, c’était au tour de Mercedes de lever le voile sur la toute nouvelle génération de son Citan, dans sa version fourgon et ludospace. Fruits d’une alliance nouée entre les deux constructeurs, afin de réaliser des économies en recherche et développement, ces deux modèles s’apprêtent à accueillir un petit frère, tout juste dévoilé il y a quelques jours. Il s’agit du nouveau Nissan Townstar, qui remplace alors directement le NV 250, qui prend donc sa retraite, après seulement deux ans de commercialisation. Plein d’ambition, ce nouveau venu dans la gamme devrait, on l’espère, rencontrer un succès un peu plus important que son devancier, celui-ci n’ayant alors été écoulé qu’à seulement 2 282 unités en 2020. Si les deux n’ont quasiment plus rien à voir, ils ont cependant un point commun : celui de reposer sur la plateforme du Renault Kangoo.

Et ça se voit, puisque contrairement au Mercedes Citan, qui profite d’un dessin totalement inédit, ce niveau Nissan Townstar reprend quasiment trait pour trait les lignes de son cousin technique. En réalité, seules les optiques, la calandre et le bouclier sont différents, le reste étant strictement identique. Une manière là encore de réaliser d’importantes économies pour la marque japonaise. De son coté, la déclinaison électrique arbore un visage très légèrement différent, inspiré du nouveau Nissan Ariya dévoilé quelques mois plus tôt. Pas de quoi être dépaysé donc, et cela se confirme à l’intérieur, puisque la planche de bord est intégralement reprise du Renault Kangoo. Si les dimensions totales n’ont pas été précisées par la marque nippone, celle-ci annonce cependant une capacité de chargement de 3,9 m3, ainsi qu’une charge utile allant jusqu’à 800 kilos. L’utilitaire s’annonce également très complet en termes de dotation technologique, s’équipant entre autres de l’avertisseur d’angles morts, d’Apple CarPlay et Android Auto ainsi que du régulateur de vitesse adaptatif, entre autres.

Pas de diesel au catalogue

Fait plutôt étonnant, ce nouveau Nissan Townstar fait l’impasse sur le diesel. Une particularité plutôt déconcertante et une grande première sur le segment, alors que les clients auront donc uniquement le choix entre de l’essence et de l’électrique. Il sera donc possible d’opter pour le bloc 1,3 litre de 130 chevaux et 240 Nm de couple, qui équipe également le nouveau Renault Kangoo. Les professionnels effectuant majoritairement des livraisons en ville pourront de leur côté jeter leur dévolu sur la déclinaison zéro-émission, développant alors 122 chevaux pour 245 Nm de couple. Sa batterie de 44 kWh lui permet alors de parcourir environ 285 kilomètres selon le cycle WLTP.

Pour l’heure, Nissan n’a pas encore donné de détails sur les tarifs de son nouveau Townstar, qui devrait tourner autour des 20 000 € dans sa version d’entrée de gamme. Produit sur les mêmes chaînes d’assemblages que le Renault Kangoo, au sein de l’usine de Maubeuge, l’utilitaire japonaise débutera ses livraisons au début de l’année prochaine, tandis que les commandes ouvriront dès le 1er novembre.

A lire également sur Auto-Moto.com :

Nouveau Mercedes Citan 2021 : un avant-goût du futur Mercedes Classe T

Essai Renault Kangoo 2021 : notre avis au volant

Nouveau Mercedes Classe T 2021 : le cousin chic du Kangoo en approche


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page