Santé

Sanofi arrête le développement de son vaccin à ARN messager contre la Covid-19


Encore un revers pour Sanofi. Malgré des résultats intermédiaires positifs, le laboratoire français ne lancera pas la phase 3 des essais de son vaccin à ARN messager contre la Covid-19 pour des raisons commerciales, jugeant que ce dernier arriverait trop tard sur le marché. « Il n’y a pas besoin pour la santé publique d’avoir un autre vaccin à ARN messager », a commenté sobrement Thomas Triomphe, le vice-président de la branche Vaccins du groupe pharmaceutique. Douze milliards de doses de vaccin auront été produites au total d’ici la fin de l’année, un chiffre largement suffisant en théorie pour couvrir l’ensemble de la population mondiale éligible, même si la répartition des doses entre les pays est très inégale.

Les données initiales de l’essai du vaccin ARNm montrent pourtant une séroconversion, c’est-à-dire la fabrication d’anticorps, chez 91 à 100 % des participants, deux semaines après la deuxième injection, précise Sanofi, et ce, sans aucun effet secondaire notable. Ce qui confirme l’efficacité de cette technologie, qui a fini par s’imposer. Sanofi poursuit toutefois le développement de son autre vaccin contre la Covid-19, fondé sur une protéine recombinante et développé avec le laboratoire britannique GSK. Ce dernier est attendu avant la fin de l’année, soit 12 mois après celui de Pfizer/BioNTech. Sanofi n’abandonne pas non plus la technologie ARN qu’il compte utiliser pour d’autres vaccins. Le groupe a d’ailleurs déjà lancé des essais pour un vaccin ARNm contre la grippe.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page