Technologie

l’appareil photo Made in France revient en mieux… et moins cher !

L’unique marque française d’appareil photo revient avec une belle évolution de son boîtier. Les Bisontins de Pixii ont mis à jour leur boîtier télémétrique numérique à capteur APS-C. Seul concurrent de Leica dans le domaine, Pixii propose désormais un nouveau capteur CMOS de 26 Mpix, un beau progrès par rapport aux 10 Mpix de la première mouture.

À l’époque, le capteur industriel avait été adapté à la photo, cette fois il s’agit d’un vrai capteur BSI (back-side illuminated, rétroéclairé) dédié à l’imagerie couleur qui devrait offrir de bien meilleurs résultats – la plage de sensibilité s’étale désormais de 160 à 12.800 ISO.
Amélioré du point de vue de l’électronique, le capteur l’est aussi côté optique puisque son réseau de microlentilles serait mieux adapté aux focales grand-angles.

À cette amélioration de composant, s’ajoute un beau progrès fruit, cette fois, de Besançon : un viseur télémétrique enrichi par des informations en surimpression numériques.
Comme Fujifilm, avec ses X100 et ses X-Pro, mais cette fois dans un viseur télémétrique, le boîtier peut afficher des informations sur les réglages, les menus, les options, etc. Il s’agit d’une grande première dans ce domaine, Pixii damant ici le pion au vénérable Leica.

Une prouesse d’opto-électronique entièrement développée en France. Partis de rien – personne ne pouvait vendre de viseur télémétrique à Pixii quand ils se sont lancés – les Français réalisent ici un exploit industriel dans l’ancienne capitale horlogère française.
Toujours volontairement dépourvu d’écran LCD, le Pixii nouveau (A1571, qui succède au A1112) se pilote donc via le viseur ou via l’app pour smartphone.

Autre amélioration notable : le passage d’une prise Micro USB à un USB-C. Un standard plus pratique (pas besoin de regarder le sens de la prise), plus solide et plus performant. Tant du point de vue énergétique (jusqu’à 25 Wh) que du point de vue de la vitesse de transfert des fichiers.
Côté mécanique, le système d’accès à la batterie a été revu pour permettre un accès plus rapide et facile tout en conservant le caractère robuste de l’appareil.

Lire aussi : Pixii, le premier appareil photo fabriqué en France depuis 40 ans est bientôt là ! (2018)

Le stockage est toujours (malheureusement selon nous !) intégré à la carte-mère de l’appareil. Mais les options vont de 8 Go (version de base) à 128 Go de mémoire flash. Et Pixii a travaillé sur un nouveau format de compression sans perte des fichiers RAW (.GPR) permettant à la version 128 Go de stocker jusqu’à 3 600 fichiers RAW DNG.
Notez aussi que la prise USB-C permet de vider les photos en connectant une clé USB directement (pour une sauvegarde rapide) dans le cas où vous ne vouliez ou ne pouviez pas les téléverser dans votre smartphone.

Lire aussi : Première prise en main exclusive de Pixii, l’appareil photo numérique made in France ! (2018)

Dernière amélioration d’importance : le prix. Toutes ces améliorations technologie sont suivies non d’une hausse, mais d’une baisse de tarif ! La version de base en 8 Go s’affiche à 2 999 euros – en-dessous de la barre symbolique des 3 000 euros – et la version la plus haut de gamme, intégrant 128 Go, à 3 540 euros. La première mouture a été lancée à 3 480 euros en version 8 Go.

Si le prix est élevé dans le monde de la photo, c’est pourtant le ticket d’entrée le moins cher pour un boîtier télémétrique (deux fois moins cher que Leica). Et si la prestation est au niveau des améliorations affichées – et si la science des couleurs s’est améliorée – alors il s’agirait d’un vrai coup de pied dans la fourmilière pour la popularisation des boîtiers à visée télémétrique.

À découvrir en vidéo : Pixii, l’appareil photo made in France (44:15)

A découvrir aussi en vidéo :

Notez que Pixii n’oublie pas ses clients de la première heure : l’entreprise a mis sur place un programme de mise à jour matérielle du boîtier original. Si le passage du Micro USB à l’USB-C est affiché comme gratuit, les autres opérations ont un coût – 1600 euros pour le nouveau couple capteur/télémètre, 590 euros pour le passage de 8 Go à 128 Go, etc. – mais l’entreprise devrait « prendre une grande partie des frais en charge pour remercier ses premiers clients », selon le message que nous avons reçu de la part de l’entreprise. Il reste à quantifier « une grande partie » !

Le Pixii A1571 est disponible à la commande en plusieurs versions :

  • 8 Go : 2 999 euros
  • 32 Go : 3 240 euros
  • 64 Go : 3 380 euros
  • 128 Go : 3 540 euros

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page