Politiques

Désignation du candidat de la droite, propos d’Éric Zemmour… Le “8h30 franceinfo” de Jean-François Copé


Jean-François Copé, maire Les Républicains de Meaux (Seine-et-Marne) et ancien président de l’UMP, était l’invité du “8h30 franceinfo”, lundi 27 septembre 2021. Désignation du candidat de la droite, propos d’Éric Zemmour… Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Le candidat de LR aura “une légitimité plus réduite”

Le choix des adhérents LR d’un congrès à deux tours, réservé à eux seuls, pour désigner leur candidat à l’Elysée, “donne une légitimité plus réduite à celui qui emportera le congrès”, regrette Jean-François Copé. Il n’est “pas du tout étonné que les militants aient choisi de faire ça entre militants”. Pour lui, “il était quasi certain que les militants LR, très malheureux de l’effondrement progressif de la droite depuis le désastre de la présidentielle et ensuite des européennes, auraient plutôt envie de se recroqueviller”.

Dans ces conditions, “le risque” est “de voir les centristes proposer leur propre candidat”, souligne l’ancien président de l’UMP. Selon lui, il ne faut pas non plus “oublier l’hypothèque d’un Xavier Bertrand qui, aujourd’hui, n’a toujours pas dit s’il se plierait au congrès ou pas”. “Je regarde tout cela avec quand même un peu d’inquiétude, parce que je pense qu’il est capital que la droite ait un candidat unique et qu’il est surtout capital que ce candidat soit désigné au moment où les intentions de vote commencent un peu à se cristalliser, c’est à dire au mois de janvier”, remarque-t-il. À ce moment-là, “s’il y en a un ou une qui fait la différence, au vu des sondages”, il faudra “se plier derrière” lui ou elle.

“Oui”, Éric Zemmour est d’extrême droite

Éric Zemmour est-il d’extrême droite ? “Oui” car “il défend ses thématiques”, juge Jean-François Copé. Dimanche 27 septembre, Christian Jacob, le président de LR, a considéré sur BFMTV que “non”, le polémiste n’est pas d’extrême droite.

“Quand vous lisez, quand vous écoutez Éric Zemmour, vous retrouvez – si vous avez un peu de connaissance de tout cela – l’extrême droite de Charles Maurras”, développe pour sa part Jean-François Copé. D’abord “à travers l’idée de dire ‘c’était mieux avant’, ce qui était une antienne de l’extrême droite du XIXe siècle, et deuxièmement” à travers “la théorie du grand remplacement”. “Aujourd’hui, c’est le grand remplacement par les musulmans, nous dit M. Zemmour, mais sous Charles Maurras, c’était par les juifs et les Italiens”, ajoute-t-il.

Retrouvez l’intégralité du “8h30 franceinfo” du lundi 27 septembre 2021 :




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page