Sports

Agression odieuse à Rennes, des ultras du PSG soupçonnés

Le Roazhon Celtic Kop, principal groupe de supporters du Stade Rennais, a suspendu ses activités après le vol d’une bâche et l’agression d’un de ses membres. Des ultras parisiens seraient à l’origine de ces méfaits.

L’ambiance est morose au Stade Rennais, malgré le carton réalisé par les hommes de Bruno Genesio contre Clermont (6-0) en milieu de semaine. Les Rouge et Noir vont devoir se passer des encouragements du Roazhon Celtic Kop, principal groupe de supporters du club breton, qui a suspendu ses activités pour une durée indéterminée. Pour un motif tout sauf sportif.

« La raison qui nous amène à prendre cette lourde décision est le vol de notre bâche domicile dans des circonstances dignes d’un guet-apens sur l’un de nos membres et qui portent directement atteinte à la sécurité de sa famille », explique le RCK dans un communiqué.

Selon Ouest-France, ce sont des supporters du Paris Saint-Germain, dont le club jouait pourtant à Dijon le soir-même, qui sont coupables de ce méfait. « Après le match fleuve contre Clermont (6-0), un petit groupe de supporters identifiés comme des ultras parisiens a suivi le membre du RCK qui était chargé de ramener la bâche à son domicile », explique le quotidien régional, qui évoque une agression au gaz lacrymogène.

La bâche domicile, dite « bâche totem », est un symbole très fort chez les groupes de supporters ultras. L’origine de ce vol pourrait être une bagarre entre supporters des deux clubs lors de la finale de la Coupe de France, il y a deux ans, remportée par le Stade Rennais.

« Ces comportements-là deviennent insupportables pour le football. Ça s’est passé à Rennes, ça se passe dans des stades depuis le début de la saison. Il serait grand temps, grand temps que nos instances s’occupent sérieusement de tout ça, a pesté Bruno Genesio en conférence de presse. Pour quelques abrutis, on pénalise plein de gens qui viennent au stade pour encourager leur équipe, pour vivre des émotions, nous, on a besoin du public. Mais aussi les supporters des équipes adverses. »

 

 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page