Technologie

L’Union européenne veut imposer le chargeur universel aux constructeurs de smartphones et de tablettes

Sera-t-il possible d’avoir un jour un seul chargeur pour tous ses appareils électroniques ? C’est l’objectif que cherche à atteindre la Commission européenne en déposant une proposition de modification de la directive RED, qui concerne la mise sur le marché des équipements radioélectriques.

Cette proposition vise à harmoniser le connecteur de charge et la technologie de charge rapide des smartphones, des tablettes, des appareils photo, des casques audio, des enceintes nomades et des consoles de jeux portables. La commission a retenu le port USB Type-C comme connecteur de charge et la technologie USB Power Delivery pour la charge rapide.

Pas de chargeur dans la boite des smartphones et des tablettes

En outre, la Commission veut aussi séparer la vente du chargeur de celle de l’appareil électronique et obliger les constructeurs à indiquer sur la boite une information détaillée sur les besoins électriques de l’appareil (puissance minimale requise, technologie de charge rapide).

La proposition déposée aujourd’hui doit être adoptée par le Conseil européen et par le Parlement européen. À partir de la date d’adoption, une période de transition de 24 mois est prévue pour laisser le temps aux constructeurs de se mettre en conformité avec la loi.

Éviter le gaspillage et la pollution

Selon la Commission, il s’est vendu dans l’UE en 2020 environ 420 millions de téléphones et autres appareils électroniques mobiles. Les consommateurs possèdent en moyenne trois chargeurs, mais n’en utilisent régulièrement que deux. Et pourtant, 38% des consommateurs témoignent de problèmes qui les ont empêché au moins une fois de recharger leur téléphone mobile, car le chargeur était incompatible. En outre, les chargeurs jetés ou inutilisés constituent environ 11000 tonnes de déchets électroniques chaque année.

Depuis 2009, la Commission européenne tente d’imposer l’idée d’un chargeur universel. Elle était parvenue à un accord avec les fabricants de smartphones, dont Apple, mais cet accord comportait juste une compatibilité avec le port micro-USB, qui pouvait être assurée par un simple adaptateur.

Les constructeurs font des efforts

Mais la Commission européenne n’arrive-t-elle pas déjà trop tard dans sa démarche ? En effet, les constructeurs de smartphones ont déjà fait des efforts dans ce domaine. Ainsi les iPhone 12 et 13 d’Apple sont livrés sans chargeur, avec un simple câble USB Type-C vers Lightning, le connecteur propriétaire du constructeur. De plus, la charge rapide d’Apple est compatible avec un chargeur USB Type-C conforme au standard USB Power Delivery. Des constructeurs tels que Anker ou Ugreen proposent même des câbles USB Type-C vers Lightning certifiés MFi. Samsung et Google ont également retiré le chargeur de la boite de leurs nouveaux smartphones.

Soulignons que la proposition de la Commission européenne vise uniquement les chargeurs et que les constructeurs peuvent continuer à fournir un câble avec leurs modèles. Dans ce cas, on peut s’interroger sur l’exigence du port USB Type-C sur les appareils. En effet, il est désormais adapté sur quasiment tous les nouveaux smartphones et toutes les nouvelles tablettes. Même Apple vient de franchir le pas sur son dernier iPad mini. Et pour les smartphones et les tablettes Lightning, il suffit de disposer d’un câble USB Type-C vers Lightning.

La guerre des charges rapides

En revanche, la situation est beaucoup plus compliquée pour les technologies de charge rapide, car de nombreux constructeurs ont développé leurs propres solutions. Il devient donc compliqué de proposer un chargeur universel, même si certains constructeurs tente leur chance. Ainsi, Ugreen vient de mettre récemment sur le marché un chargeur quatre ports de 100W compatible avec les standards Quick Charge (Qualcomm) et Power Delivery, avec la fonction PPS, mais aussi avec les technologies de charge rapide FCP/SCP (Huawei) et AFC (Samsung). Cet appareil peut charger les smartphones et les tablettes, mais aussi les ordinateurs portables compatibles Power Delivery.

L’autre problème concerne la course que se livre les constructeurs pour proposer la charge la plus rapide dans leurs smartphones. Ainsi, Xiaomi a annoncé que son nouveau modèle 11T Pro, doté d’une batterie de 5000 mAh, pouvait être rechargé en seulement 17 minutes grâce à sa technologie HyperCharge qui utilise un chargeur de 120W ! De son côté Oppo mise sur son nouveau système de chargement Super Vooc avec un chargeur de 125W. On voit donc difficilement ces acteurs chinois se rallier à un concept de chargeur universel et abandonner leurs exploits en optant pour le standard Power Delivery.

A découvrir aussi en vidéo :

En attendant l’arrivée éventuelle d’un chargeur universel, vous pouvez consulter notre guide d’achat pour trouver le meilleur modèle qui répond à vos besoins.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page