Economie

Gaz et électricité: comment payer moins cher en 4 astuces


Il y a du gaz dans l’air. La facture d’énergie des Français flambe depuis quelques mois, et cette tendance ne semble pas décroître. La reprise économique post-pandémie associée à la hausse des prix du gaz sur le marché mondial et aux stocks limités font grimper les prix. Ceux de l’électricité ont augmenté de 0,48% en août dernier, quand le gaz affiche encore +8,7% en septembre. Dès le début de l’année 2022, l’UFC-Que-Choisir prévoit une hausse de 10% pour les tarifs réglementés du gaz. 

Le gouvernement anticipe et sort sa carte “chèque énergie”. Courant décembre 2021, l’Etat versera une aide de 100 euros pour près de 6 millions de ménages modestes français. Cette subvention se corrèle avec le revenu fiscal: il doit se situer en dessous de 10.800 euros par unité de consommation. Afin de vérifier votre éligibilité, le ministère de la Transition écologique a lancé un simulateur sur son site. Avec près de 3 millions de ménages abonnés aux tarifs réglementés de gaz, dont une majorité de familles modestes, le pouvoir d’achat des Français fléchit. Challenges vous livre 4 bonnes pratiques pour réaliser des économies sur vos factures d’énergie. 

1. Privilégiez les appareils à basse consommation

Depuis mars 2021, les étiquettes d’efficacité énergétique des appareils ménagers ont évolué. Fini les classifications A+++, A++ et A+. Désormais, les équipements les plus économes affichent la note de A. Les lettres E, F et G identifient ceux qui consomment le plus. Que vous viviez dans un studio, un appartement, une maison mitoyenne ou une villa, les classes énergétiques de vos appareils influencent vos factures énergétiques. Selon Econso, cette différence peut se jouer entre dix à cent euros chaque année.

Veillez également à la dimension de vos plaques de cuisson: si le fond de votre casserole dispose d’un diamètre inférieur à votre plaque ou votre feu, une partie de l’énergie sera gaspillée. Préférez des plaques à induction à la vitrocéramique ou électriques. Selon Engie, elles permettent de réaliser entre 30 à 50% d’économies d’électricité. 

Quelles ampoules choisir? Les LED restent à privilégier. Elles possèdent une durée de vie supérieure aux ampoules à filament ou fluo compacte. Ce composant électrique assure les mêmes besoins en éclairage et consomment jusqu’à trois fois moins que les modèles traditionnels. 

2. Evitez la mise en veille 

10 % d’économies. Faire baisser vos factures en toute simplicité passe par la mise en veille de vos appareils électriques. Selon l’ADEME, 15 à 50 équipements consomment de l’énergie inutilement dans un foyer, pour un coût de 80 € par an. Une box allumée 24h/24h consomme autant qu’un réfrigérateur en une année. L’Agence de la transition écologique estime que la consommation annuelle des appareils en veille d’un foyer français représente entre 300 à 500kWh supplémentaires. Après chaque utilisation, veillez ainsi à débrancher tous vos appareils électriques ou à éteindre l’interrupteur de votre multiprise. 

3. Entretenez vos appareils régulièrement 

Le saviez-vous? Un dégivrage fréquent de votre réfrigérateur permettrait de réduire de 30% votre consommation d’énergie, selon l’ADEME. Soit une économie de 10 à 30 euros par an. Afin de limiter les déperditions de froid, et par conséquent votre surconsommation, essayez de sortir l’ensemble des aliments du réfrigérateur dont vous avez besoin pour l’élaboration de chaque repas.

N’hésitez pas à dépoussiérer, ni à purger au moins deux fois par an vos radiateurs électriques, et tout appareil calorifère. Ces entretiens éliminent les particules qui gênent la circulation de la chaleur. Ils participent également à leur pérennité. Par exemple, garder votre lave-vaisselle 14 ans, au lieu de 11 ans, vous permettrait d’économiser 105€.

4. Investissez astucieusement pour réduire votre consommation d’électricité

Certains accessoires vous aideront à gérer vos dépenses énergétiques à moindre frais. Le premier achat indispensable? Une multiprise à interrupteur. Brancher plusieurs appareils dessus vous donne la possibilité d’éteindre simultanément tous vos équipements en veille.

Placez un thermomètre dans votre congélateur, votre réfrigérateur et dans différentes pièces de votre habitat. Pour moins de 10 euros, vous jugerez si la température vous convient et réglerez vos appareils en fonction, afin de pallier la surconsommation. Connaissez-vous le wattmètre? Relié à une prise, ce système vérifie  la consommation de votre appareil électrique en temps réel. Une solution efficace pour mesurer les économies que vous pouvez réaliser.

Mais est-ce réellement suffisant? “Cette question des tarifs de l’énergie comprend les petits gestes du quotidien, mais ils n’aboutiront pas à une baisse de facture si vous habitez dans un logement peu isolé avec des déperditions d’énergie, nuance Jessica Keshlaf, Association Force Ouvrière Consommateurs (AFOC). Comptez quelques milliers d’euros pour financer les travaux d’une isolation extérieure.” La question du temps et de la prise de décision restent également à prendre en considération. “S’il s’agit d’une copropriété, certains propriétaires peuvent refuser cette demande et l’initiative des travaux ne verra jamais le jour.”

Dans ce contexte, l’Association Force Ouvrière Consommateurs s’inquiète de ces augmentations répétées. “Entre de vieilles centrales toujours en service et la difficile mise en place des énergies renouvelables, les Français ont besoin de subventions pour effectuer leurs travaux contre les pertes énergétiques”, souligne l’organisme. Il souhaite que l’Etat reconsidère la perspective de fin des tarifs réglementés du gaz, prévue au 30 juin 2023 pour les particuliers. “La mesure d’aide aux travaux d’isolation doit rester pérenne, au moins jusqu’à ce que l’insalubrité énergétique soit enrayée.”


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page