Crypto

Ethereum remporte une nouvelle manche face à Bitcoin avec les institutionnels

C’est un renversement de tendance. Les grands investisseurs institutionnels se détournent désormais vers l’Ether plutôt que le Bitcoin. Une observation faite par JPMorgan via les données des futures BTC et ETH.

Laquelle des cryptomonnaies dominera le marché d’ici 3 à 5 ans ? Bien malin celui qui peut l’affirmer avec certitude. Malgré la croissance rapide de crypto-actifs comme Solana (SOL) ou Cardano (ADA), le duel se jouera sans doute entre les deux géants actuels.

L’Ethereum et le Bitcoin jouent des coudes, même si le BTC domine toujours en ce qui concerne la popularité et la capitalisation. C’est la prime au premier entrant. Le rapport de force s’équilibre cependant.

Bitcoin bascule dans le rouge sur les contrats futurs

En termes de performance sur un an, c’est clairement l’ETH qui occupe la première place. Mais sur d’autres métriques, c’est aussi la 2e cryptomonnaie du marché qui supplante son ainé. Un exemple ? Le volume de transactions sur Coinbase.

Mais pour JPMorgan, il est désormais possible d’affirmer la supériorité de l’Ether sur un autre indicateur, et pas des moindres. La banque d’affaires s’est en effet plongée dans les chiffres d’août et septembre des contrats à terme (futures) de CME (Chicago Mercantile Exchange).

Le principal enseignement de cette étude, c’est la « faible demande » de la part des investisseurs institutionnels pour les futures BTC. En outre, ce ne sont pas n’importe quels investisseurs puisqu’il s’agit des majeurs.

Et ces institutionnels ne désertent pas le marché des crypto-actifs pour autant. C’est la hiérarchie de leurs priorités qui évoluent. Ainsi, l’intérêt des investisseurs se reportent sur Ethereum, perçu donc comme présentant un plus fort potentiel.

Une subtilité cependant. JPMorgan étudie les contrats à terme. En clair, il n’est pas question de l’achat direct de Bitcoin ou d’Ether. Non, les institutionnels négocient des contrats portant sur le prix futur d’un actif, BTC ou ETH donc.

L’avenir de l’Ether séduite les institutionnels

Ce marché est toutefois considérable. Le trading de futures pèse 65 milliards de dollars, rappellent nos confrères de Decrypt. Pour ces produits d’investissement, Ethereum affiche donc une meilleure santé que Bitcoin.

En septembre, le BTC basculait dans le rouge. La différence entre les prix à terme du bitcoin et les prix au comptant (spot) passait sur la période d’analyse de positive à négative. L’Ether suit une autre dynamique. Non seulement la différence reste positive, mais mieux encore, elle augmente.

« Cela indique que les investisseurs institutionnels ont une demande beaucoup plus saine pour l’éther que pour le bitcoin », en déduit JPMorgan. Cette tendance se retrouve d’ailleurs dans le baromètre hebdomadaire de CoinShares.

Sur la dernière semaine, BTC redressait la barre avec un inflow de 15 millions de dollars. Sur les 16 dernières semaines, ce n’est toutefois que la 3e fois que ce flux entre en zone positive. Dans le même temps, ce solde était de 6,6 millions de dollars pour l’ETH et 4,8 pour Solana auprès des institutionnels.

Plusieurs grands institutionnels publiaient récemment des chiffres relatifs aux perspectives d’Ethereum. Et ceux-ci sont particulièrement encourageants. Standard Chartered table sur un cours de l’ETH à 35.000 dollars. Ark Invest observe une croissance spectaculaire. Pour le PDG de deVere Group, il est fort probable qu’Ethereum dépasse Bitcoin en termes de valorisation au cours des 5 prochaines années.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page