Sports

Ce sera sans Gasquet…

Après Jo-Wilfried Tsonga et Jérémy Chardy, c’est au tour de Richard Gasquet, touché à une cuisse, de renoncer à disputer le tournoi de Metz, à quelques heures de son premier match, face à l’Allemand Gojowczyk. Un forfait qui profite à un autre Français Antoine Hoang, propulsé lucky loser.

Jo-Wilfried Tsonga (36 ans), Jérémy Chardy (34 ans) et maintenant Richard Gasquet (35 ans). A l’instar de ses deux compatriotes eux aussi plus près de la retraite que de leurs débuts et respectivement blessé à un mollet et souffrant de douleurs au dos, le Biterrois doit à son tour déclarer forfait pour le tournoi de Metz, qui a débuté lundi en Moselle. Le 81eme mondial, demi-finaliste la semaine dernière à Rennes (Challenger), aurait dû initialement enchaîner le tournoi breton et le Moselle Open. Mais c’était sans compter sur un problème aux ischio-jambiers venu le contraindre à quelques heures de faire ses débuts dans le tournoi contre l’Allemand Peter Gojowczyk à finalement renoncer à s’aligner sur les courts mosellans où Tsonga avait triomphé il y a deux ans lors de la dernière édition du tournoi cher à Julien Boutter (en 2020, l’épreuve avait été annulée en raison de la pandémie de Covid-19). Un forfait qui fait le bonheur d’un autre Français, beaucoup plus jeune que Gasquet, Antoine Hoang (25 ans). Le Varois s’était incliné lundi face à ce même Gojowczyk au dernier tour des qualifications aux portes du tableau principal. Gasquet absent, il participera néanmoins au tournoi, en qualité de lucky loser, et retrouvera mercredi pour une place au deuxième tour l’Allemand qui l’avait battu en qualifications et aurait dû affronter à l’origine Gasquet.

Gasquet : « Je sens que je suis encore compétitif »

Ce dernier, inscrit à Orléans la semaine prochaine, demeure néanmoins à ce jour parmi la liste des participants à cet autre rendez-vous du circuit Challenger. « Ce qui me pousse à jouer des Challengers ? Le plaisir du jeu, tout simplement, avait répondu le Biterrois la semaine dernière à une question de Nicolas Mahut dans le cadre d’une interview live sur le compte Instagram de We Are Tennis. Je suis heureux de jouer là, d’être en France, avec du public. Même quand je vais arrêter le tennis, car forcément ça ne va pas tarder, cette année, en début d’année prochaine, en fin d’année prochaine, tout peut arriver je sais que je jouerai toujours et que je m’amuserai toujours avec des amis. C’est simplement le plaisir du jeu et du sport. » « Je sens que je suis encore compétitif, et tant que je pourrai encore jouer les quatre tournois du Grand Chelem par an, je continuerai », avait ajouté notre « Ritchy » national, sans savoir encore qu’il ne pourrait pas s’aligner à Metz.

METZ (France, ATP 250, dur intérieur, 481 270€)
Tenant du titre (en 2019) : Jo-Wifried Tsonga (FRA)

Premier tour
Hurkacz (POL, n°1) – Bye
Pouille (FRA, WC) – Schnur (CAN, Q)
Pospisil (CAN) bat Barrère (FRA, WC) : 6-3, 6-4
Murray (GBR, WC) – Humbert (FRA, n°6)

De Minaur (AUS, n°4) – Bye
Rinderknech (FRA) – Giron (USA)
Hoang (FRA, LL) – Gojowczyk (ALL, Q)
Muller (FRA, Q) – Khachanov (RUS, n°7)

Basilashvili (GEO, n°8) bat Mager (ITA) : 6-3, 7-6 (5)
Davidovich Fokina (ESP) – Simon (FRA, PR)
Kohlschreiber (ALL, Q) – Cecchinato (ITA)
Monfils (FRA, n°3) – Bye

Sonego (ITA, n°5) bat Fucsovics (HUN) : 6-3, 6-2
Rune (DAN, Q) – LL
M.Ymer (SUE) – Struff (ALL)
Carreño Busta (ESP, n°2) – Bye


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page