Sports

Kolo Muani, l’autre prodige de Bondy

Impressionnant contre Angers (1-4), Randal Kolo Muani a confirmé tout son potentiel. Le FC Nantes pourra en profiter cette saison, mais sans doute pas plus.

Allez faire un tour ce lundi sur le site Whoscored, et vous verrez que deux joueurs, dans le top 5 européen, ont obtenu la note maximale de 10/10 pour leur performance du week-end. Le premier est Karim Benzema, décisif avec le Real Madrid. Le deuxième est un autre attaquant français, né en 1998 du côté de Bondy: Randal Kolo Muani.

L’attaquant du FC Nantes a été étincelant contre Angers (1-4). Il a tout fait aux défenseurs du SCO, le débordement pour obtenir le penalty du 2-0 (6e), la passe décisive parfaite pour Ludovic Blas (79e) et entre les deux un petit bijou. Ce but (23e), où il réalise un contrôle sur un centre un peu trop dans son dos, se retourne d’une belle roulette, puis prend son temps, feinte Jimmy Cabot, et ajuste Bernardoni. De quoi faire pousser des petits cris de joie à Thierry Henry, quand il a revu le but sur Amazon Prime.

Henry n’est pas le seul à penser du bien de Kolo Muani. Romain Thomas, qui a souffert face à lui dimanche, n’est pas avare en compliments. « C’est l’attaquant qui m’avait le plus impressionné la saison dernière, a confié le défenseur angevin. Il a tout: il est grand, il va vite, il a une bonne protection de balle. Au niveau des qualités intrinsèques, je le mets dans le Top 5 des attaquants de Ligue 1. »

Même s’il est né le même mois que lui, et vient également de Bondy, Kolo Muani n’a pourtant pas connu la même trajectoire que bappe-183853.html/, loin de là. En début de saison dernière, il allait repartir en prêt à Boulogne-sur-Mer (National), mais ses prestations lors de la préparation ont convaincu Christian Gourcuff de lui donner sa chance. Ses débuts ont été frustrants, avec plusieurs buts refusés pour des hors-jeux très limites, mais « RKM » s’est imposé comme le titulaire indiscutable à la pointe de l’attaque du FCN. Avec ses 9 buts et 4 passes décisives en 37 matches, alors qu’il évoluait dans une équipe en grande difficulté, il aura été le rare rayon de soleil de la saison nantaise.

En fin de contrat en 2022

L’été dernier, son rendement a été critiqué par… Waldemar Kita, qui avait estimé dans L’Equipe qu’un bon attaquant devait marquer au moins 15 buts en Ligue 1. A ce moment-là, Nantes essayait de vendre son joueur, et on se demande bien comment cette déclaration lunaire allait faire grimper la cote de celui qui disputait alors les Jeux olympiques avec les Bleuets. Finalement, malgré l’intérêt de clubs anglais (où Nantes souhaitait l’envoyer) ou de Francfort (la destination privilégiée par le joueur), le Bondynois est resté à Nantes.

En fin de contrat en 2022, Kolo Muani ne devrait pas prolonger avec son club formateur, si l’on en croit les informations régulièrement relayées par Ouest-France et Presse-Océan. Economiquement, c’est dommage pour Nantes, qui se privera sans doute d’une belle vente (même s’il reste encore le mercato d’hiver). Sportivement, en revanche, Antoine Kombouaré ne s’en plaindra pas, lui qui dispose avec Ludovic Blas et Moses Simon, l’actuel meilleur passeur de Ligue 1, d’un joli trio d’attaque.

Lire aussi :Angers-Nantes, le match à la loupeLigue 1: La 6e journéeLigue 1: Le classement

 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page