Economie

Yannick Jadot peine à s’imposer à la primaire écolo


Yannick Jadot n’a pas tué le match. Ce soir l’eurodéputé se retrouve en tête de la primaire du pôle écologiste. Mais son score (27,7%) est décevant. Il se retrouve dans un second tour incertain face à l’économiste Sandrine Rousseau (25,14%). La députée Delphine Batho de Génération Ecologie  obtient 22,32% des voix, le maire de Grenoble Eric Piolle – qui a longtemps fait figure de favori aux côtés de Jadot – 22,29%,  et l’entrepreneur Jean-Marc Governatori 2,35%. Quatre candidats se retrouvent donc dans un mouchoir de poche.

Les adversaires des écolos n’auraient pas pu rêver meilleur scénario. Les Verts vont-ils à nouveau se tirer une balle de pied en éliminant le candidat susceptible de rassembler le plus de suffrages sur son nom lors de la présidentielle ? Par le passé, les favoris des sondages avaient été impitoyablement éliminés. Ainsi, en 2016, Cécile Duflot mordit la poussière devant Yannick Jadot. Cinq ans plus tôt, l’icône Nicolas Hulot fut devancé par l’improbable Eva Joly. Mais il y avait alors seulement 17.000 électeurs inscrits à la primaire. Cette fois, ils étaient 122.000.

Un nombre suffisamment important pour annihiler les jeux d’appareils et les tentatives de manipulation, pensait-on. Certains proches de Yannick Jadot craignaient que le PS et la droite s’immiscent dans le scrutin pour


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page