Politiques

“La société française est très résistante parce qu’elle est fondamentalement démocratique”

Eric Zemmour entame la promotion de son nouveau livre "La France n a pas dit son dernier mot" dans le Var le 17 septembre 2021. Une rencontre dédicace transformée rapidement en meeting présidentiel. 
Eric Zemmour entame la promotion de son nouveau livre “La France n a pas dit son dernier mot” dans le Var le 17 septembre 2021. Une rencontre dédicace transformée rapidement en meeting présidentiel.  (CAMILLE DODET / HANS LUCAS / AFP)

Le visage d’Eric Zemmour est partout sur les affiches, il est invité sur tous les plateaux de télévision et de radio, mais il n’est toujours pas officiellement candidat pour la présidentielle. Décryptage avec le sociologue Jean Viard. 

franceinfo : Jean Viard, a-t-on raison ou tort, selon vous, de dire que les médias ont fabriqué et fait émerger cet éventuel candidat ?

Jean Viard : Non, je crois qu’il ne faut pas exagérer, et c’est clair qu’on est dans un creux, puisque les grands partis sont en négociation pour trouver des candidats. On ne les entend pas. Et au fond, il y a deux personnes qu’on entend. C’est le président de la République, qui fait beaucoup de choses, et Zemmour qui, effectivement, occupe ce creux, donc c’est une très bonne tactique, une opportunité tactique d’être très présent juste avant que les républicains et les partis de gauche aient désigner leurs candidats.

Donc ça, c’est de la bonne tactique. Donc forcément, on en parle beaucoup et c’est pour ça que c’est très difficile de mesurer son impact. Parce que sans doute qu’en ce moment, il est un peu surévalué, justement parce que les autres ne sont pas là, mais sur le fond, y a la place pour une pensée pétainiste dans ce pays, qu’on a trouvée dans les journées de 34, qu’on a trouvée sous Pétain, qui fonde la pensée de Jean-Marie Le Pen au départ, qui est une pensée sur “La Terre, elle, ne ment pas”,et  ce qui renvoie chez Eric Zemmour à : “Si tu es enterré dans le sol de France, tu es plus français que si tu te fais enterrer en Israël après avoir été assassiné en France”. Quand on dit la terre, elle ne ment pas, ça signifie celui qui est dans la terre, et qui a des ancêtres dans la terre de France, est plus français que les autres.

Au fond, Zemmour incarne ce courant de pensée. que Marine Le Pen avait mis un peu de côté, comme on dit, pour se dédiaboliser. Elle est devenue fade. Son discours est devenu fade. Et donc, il y avait un créneau et Zemmour le récupère. Il y a dans notre société ce type de vision de ce qui nous rassemble, qui est effectivement bâti sur l’exclusion des autres, qui est très minoritaire, et ne cachons pas ça. La société française et de plus en plus ouverte, y compris aux musulmans. Il y a 74% des Français qui pensent que les musulmans peuvent être de très bons républicains. 

Qu’est-ce qu’il a gagné, Eric Zemmour, à part de la visibilité et ce fameux buzz autour de lui ?  

Eric Zemmour et d’autres défendent des idées. Ce qu’ils veulent, c’est faire progresser ces idées. Et la plus grande tribune relativement peu chère qu’on possède en France c’est la candidature à l’élection présidentielle qui, effectivement, va mettre ces idées en débat. Tout le monde va en parler. On va se dire mais toi, tu crois qu’un musulman peut être républicain? Et qu’est ce que tu penses des juifs ?  Donc, si vous voulez, Zemmour influence le débat d’idées.

Je crois que c’est son grand objectif et ne nous cachons pas, tout le monde pense à ce qui se passera dans 5 ans. Et si Mme Le Pen sera probablement battue la prochaine fois, probablement la prochaine fois, elle sera probablement plus là. Il y a aussi ceux qui pensent à la fois d’après. 

Dans tous les cas, il aura réussi à peser dans le débat public ?

Oui et là, on pourrait s’interroger effectivement sur l’importance que leur donnent les radios et les télévisions. Parce qu’effectivement, en fait, ça fait de la pub à ces idées. Mais moi, ce qui me frappe depuis 30 ans, c’est que même quand on fait de la pub à ces idées, la société française est très résistante parce qu’elle est fondamentalement une société démocratique. Et ces idées ne se développent pas, même si derrière, il y a des inquiétudes sur l’identité, sur notre place dans la mondialisation, tout ça.

Nous sommes extrêmement nombreux à être d’origine étrangère ou mâtinés avec des étrangers, ou nos enfants sont avec des étrangers, etc. Cette vision de la France pétainiste, “la terre, elle ne ment pas” est une vision qui est tellement décalée du commun massif de la société que c’est effectivement une bordure de trottoir qui peut être utilisée par certains. Mais la société elle-même, n’est pas là.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page