Sports

Griezmann a tout inventé, il balance

Antoine Griezmann hué par le Wanda Metropolitano, acte 2 ? Après la première rencontre de Ligue des champions de l’Atlético, mercredi soir contre le FC Porto (0-0), la formation de Diego Simeone enchaîne avec un deuxième match dans son antre face à l’Athletic Bilbao, samedi (16h15). L’international français a été sifflé par le public madrilène, lors de l’annonce des équipes et lors de son entrée en jeu. Il devrait connaître pareille mésaventure ce week-end.

« Grizi », qui avait filé au FC Barcelone à la grande colère des supporters des Colchoneros, a largement le temps de se réconcilier avec le public de l’Atléti. C’est en empilant les buts, comme lors de ses 5 premières saisons dans la capitale, que le champion du monde 2018 lavera son honneur. Et non par des tentatives de réhabilitation hors terrain, comme le clame Anton Meana, un chroniqueur d’El Larguero, une émission de la Cadena Ser, qui a visiblement une dent contre le Mâconnais.

« C’est un acteur et les gens ne le croient »

« Griezmann doit parler sur le terrain, car, en dehors, il ne parle pas de manière honnête. Tout semble artificiel, comme s’il pensait à tout avant, comme si sa vie était scénarisée. Quand il fête un but et fait semblant de jeter des confetti (avec le Barça en août 2019, ndlr), quand il danse avec son doigt sur la tête, quand il fait un sketch avec Enrique Cerezo (le président de l’Atlético, ndlr) sur la pelouse du stade, quand il enregistre un documentaire avec Piqué pour dire que sa ‘décision’ est de rester », lance Anton Meana.

Le journaliste enfonce le clou: « Il me semble que tout chez Griezmann, en dehors du terrain, est artificiel. C’est un acteur et les gens ne le croient. Griezmann parle sur le terrain, quand il marque le premier but au Metropolitano, quand il marque des buts en finale de la Ligue Europa et donne un titre à l’Atlético. Tout le reste autour de Griezmann est créé. Tout est fait pour que ce soit un film. Ce n’est pas ce qu’a acheté l’Atlético, ils ont acheté ce qui est réel, son jeu et ses buts ».

Après deux premiers matches sans but (il avait débuté contre l’Espanyol, avant de sortir à l’heure de jeu), le nouveau numéro 8 rouge et blanc devrait débuter aux côtés de Luis Suarez face aux Lions Basques.

Lire aussi :Griezmann, une humiliation rarissimeUn coéquipier missionné pour blesser GriezmannLe cauchemar de Griezmann




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page