Economie

Galeries Lafayette: Nicolas Houzé raconte sa crise


Il a les reins solides. Ce jeudi 9 septembre, Nicolas Houzé nous reçoit à déjeuner au 7e étage des Galeries Lafayette Haussmann, vingt-quatre heures seulement après une intervention chirurgicale à l’épaule. Alors que les questions fusent, le visage du directeur général du groupe familial se crispe parfois de douleur, mais il ne dit rien, tient bon, et prend chaque balle au bond. Carrefour, dont Bernard Arnault vient de sortir du capital, après quatorze ans de présence? “Nous avons investi bien après, en 2014”, rappelle Nicolas Houzé, dont la famille est premier actionnaire avec 10% des parts. “Et nous sommes des investisseurs de long terme.” Alors pourquoi ne pas monter encore au capital? “Ce n’est pas à l’ordre du jour.” La réouverture par LVMH (actionnaire de Challenges ) de la Samaritaine en juin dernier? “On ne peut pas dire que cela nous a impactés. Ma préoccupation a d’abord été de gérer cette crise.”

Les Galeries Lafayette et le BHV dans la tempête

Entre les “gilets jaunes”, les grèves de transport et le Covid-19, ces dernières années n’ont laissé aucun répit au petit-fils de Ginette Moulin, nommé en 2013. Rien qu’en 2021, le navire amiral d’Haussmann a été fermé cent jours. Les touristes étrangers ont déserté les lieux, dont ils


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page