Politiques

Abdelaziz Bouteflika, de héros de l’indépendance à président honni


Publié


Mis à jour

Durée de la vidéo : 2 min.

Abdelaziz Bouteflika : de héros de l’indépendance à président honni

Article rédigé par

Après avoir présidé l’Algérie pendant 20 ans, et 57 ans de vie politique derrière lui, Abdelaziz Bouteflika est décédé le 17 septembre 2021, à l’âge de 84 ans.  

Le 2 avril 2019, malade et affaibli par un AVC, Abdelaziz Bouteflika apparaît pour la dernière fois à la télévision, pour remettre sa démission, causée par la révolte des Algériens descendus dans la rue, protestant contre son élection à un cinquième mandat. Le traitement médiatique de sa mort, annoncée par la télévision au travers d’une simple brève dans la nuit, témoigne du profond désamour entre l’ancien président et la population algérienne. Dans les rues d’Alger, la disparition de l’ex chef d’État ne soulève que peu d’émotions.

C’est en 1962, à l’indépendance de l’Algérie, que débute la carrière politique d’Abdelaziz Bouteflika. Cette année-là, il devient ministre des Affaires étrangères à 26 ans. Devenu un homme clé de la diplomatie algérienne, il prononce l’éloge funèbre du président Boumédiène en 1978. Chassé du pays par les militaires, ces dernières le rappellent pendant la guerre civile des années 90. Élu en 1999, il renforce son pouvoir. Victime d’un AVC et contraint de se déplacer en fauteuil roulant, il continue de s’accrocher à la présidence alors que le pays s’enfonce dans la crise et la corruption. Lâché par l’armée, son principal soutien, il quitte le pouvoir en 2019 et l’histoire en 2021, à chaque fois par la petite porte.  




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page