Auto-Moto

Découvrez pourquoi cette BMW M3 Touring a été détruite

Au Royaume-Uni, une BMW M3 Touring a été interceptée et détruite par les forces de l’ordre, alors qu’elle comportait des pièces volées.

Oui vous avez bien lu, et non, il ne s’agit pas d’une erreur. Car en effet, c’est bien une BMW M3 Touring qui s’est attiré les foudres des forces de l’ordre britanniques, avant d’être détruite quelques heures après avoir été interceptée. Mais comment est-ce possible, alors que la marque n’a jamais commercialisé ce modèle ? C’est justement là le souci, car en réalité, la sportive avait été fabriquée avec un assemblage de pièces provenant d’autres modèles de la marque, dont deux M3 ayant été déclarées volées dans la région des West Midlands. Par ailleurs, deux breaks BMW Série 3 ont également été utilisés pour créer ce véhicule, qui a rapidement attiré l’attention de la police. Dans un communiqué, l’agent Mark Wheaver affirme en effet que « cette BMW avait l’air superbe à l’extérieur, on ne peut pas reprocher le travail de peinture, mais si l’on gratte sous le vernis, on s’aperçoit qu’elle était rafistolée et donc structurellement dangereuse ».

Alors qu’elle était en train de circuler, la fausse BMW M3 Touring n’aura pas mis longtemps à susciter la curiosité des forces de l’ordre, qui s’est aperçue que la plaque d’immatriculation ne correspondait pas au véhicule présent devant eux. Et pour cause, celle-ci correspondait à une BMW Série 3 diesel, de quoi rapidement comprendre que cette voiture n’était pas tout à fait réglementaire. Après avoir mené leur enquête, les policiers se sont en effet aperçu que la sportive embarquait sous son capot un vrai moteur de BMW M3, appartenant à une auto ayant été volée en 2018. Les trains roulants provenaient quant à eux d’une autre M3, quant à elle dérobée à une concession en 2019. « Celui qui a bricolé cette voiture s’est donné beaucoup de mal pour essayer de cacher sa véritable identité. Les numéros avaient été limés et les autocollants enlevés, mais nous avons des experts en véhicules qui utilisent des techniques pour surmonter ces obstacles » a déclaré un porte-parole du Central Motorway Police Group dans un communiqué.

Destruction immédiate

Une fois l’enquête terminée, le véhicule fut rapidement emmené dans une casse automobile, afin d’être détruit. Dans une vidéo publiée sur le net, les forces de l’ordre soulignent que la fausse BMW M3 Touring a d’abord été désossée afin que les liquides et éléments polluants puissent être retirés, avant d’être jetée dans une immense machine conçue pour broyer les métaux. Quelques minutes plus tard, il ne restait alors plus rien de l’auto, jugée trop dangereuse pour être autorisée à circuler. Si rien n’a été dit quant à la sanction encourue par le propriétaire, celui-ci s’expose logiquement à une très lourde peine.

Pour rappel, BMW n’a jamais commercialisé de M3 Touring, bien que cela avait été envisagé avec le concept E46 présenté en 2000, qui n’aura finalement jamais eu de suite. Mais la firme a confirmé l’an denier l’arrivée du break sportif dans la gamme, sans pour autant donner trop d’informations. Cependant, les bruits de couloirs évoquent déjà une motorisation similaire à la M3 standard, avec un six cylindres développant alors la bagatelle de 510 chevaux, lui permettant alors de rivaliser avec l’Audi RS 4 Avant et ses 450 équidés.

A lire également sur Auto-Moto.com :

Future BMW M3 Touring (2021) : premières infos

Les BMW M3 et M4 s’offrent une transmission intégrale

Essai Nouvelle BMW M3 Compétition : premier test sur route et circuit – VIDEO


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page