Economie

Véligo veut doubler sa flotte à 40.000 vélos électriques


Chère à Valérie Pécresse, en campagne pour l’élection présidentielle, la location de vélos à assistance électrique (VAE) Véligo pour les Franciliens a dépassé les espérances. Depuis leur mise en service il y a deux ans, les vélos bleus ont cumulé 37.000 souscriptions. La flotte a doublé, portée à 20.000 vélos. Face au succès, la Région veut passer à 40.000 vélos, mais en ciblant de nouveaux publics comme les lycéens, les entreprises ou les collectivités. “Nous nous donnons six mois pour étudier toutes les pistes”, a expliqué ce jeudi 16 septembre, Laurent Probst, directeur général d’Ile-de-France Mobilités, l’autorité organisatrice des transports de la Région.

Négocier de nouveaux contrats

Car il faudra auparavant négocier de nouveaux contrats avec les opérateurs, celui en cours ayant atteint la limite des vélos disponibles. Depuis 2018, l’exploitation de Véligo est à la charge de Fluow, un groupement constitué de La Poste, Transdev, Vélogik et la start-up spécialisée en VAE Cyclez. Un contrat d’une durée de six ans avec une enveloppe initiale de 61 millions d’euros pour l’exploitation de 10.000 vélos pouvant monter jusqu’à 111 millions d’euros en cas d’augmentation de la demande.  

A ces contraintes juridiques et contractuelles s’ajoutent celles des équipementiers (disponibilités et délais de livraison), les modalités de conception, d’assemblage et de mise


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page