Sports

Mignolet sans pitié pour la MNM

Trulli

Précédent
Suivant

  • 1/12

    Lionel Messi (5/10)

    Une première titularisation particulièrement mitigée, la faute d’abord à un Pochettino qui l’a placé sur la droite d’un 4-3-3. Trop excentré en début de match, le sextuple Ballon d’Or n’a pas beaucoup pesé sur le jeu, même s’il a touché la barre d’une frappe lointaine (22e). Replacé dans l’axe pour la seconde période, il n’a pas davantage couru au pressing, mais a notamment lancé Neymar (68e), avant de rater le but de la victoire sur un centre de Nuno Mendes (79e).

  • 2/12

    Keylor Navas (6,5)

    Le gardien costaricain, titularisé aux dépens de Donnarumma, a répondu présent lors du temps fort brugeois en réalisant plusieurs parades (33e, 39e), après n’avoir rien pu faire sur l’égalisation adverse (27e). Sa défense était alors en grande souffrance.

  • 3/12

    Achraf Hakimi (3,5)

    Une prestation assez choquante sur le plan défensif. Il a fait comme il a pu face aux attaques belges mais a pris l’eau dans la zone de l’excellent Noa Lang. Dans le jeu, il a été limité par la présence (étrange) de Messi devant lui avant de se libérer par la suite. Il a gâché une opportunité dans la surface (30e).

  • 4/12

    Marquinhos (6)

    Bien bougé en début de match, il a tenu bon et a même tenu la baraque en seconde période. A la relance, il a tenté de montrer le bon exemple en mettant du rythme et en jouant de l’avant.

  • 5/12

    Presnel Kimpembe (5,5)

    Lui aussi a pris le bouillon en première période, mais il a quand même répondu présent pour dégager le danger à de nombreuses reprises. Il est malheureux, encore une fois, sur le but adverse.

  • 6/12

    Abdou Diallo (4,5)

    Toujours aussi mal à l’aise dans ce rôle de défenseur gauche. Il a répondu présent dans les duels mais était un peu plus en difficultés dans les courses. Offensivement, il a peu apporté.

  • 7/12

    Ander Herrera (7)

    Auteur de l’ouverture du score, d’une belle reprise (15e), il a surtout été le seul joueur au milieu de terrain à peser défensivement, grâce à sa hargne et sa lecture du jeu. Il a fini par presser tout seul en seconde période… Ballon au pied, il a tenté de trouver ses coéquipiers offensifs mais sans grande réussite.

  • 8/12

    Leandro Paredes

    Numéro 6, il a joué avec trop peu d’application et a subi face aux vagues belges avant de sortir à la mi-temps. Son contrôle raté aurait pu coûter cher (13e).

  • 9/12

    Georginio Wijnaldum (3,5)

    Il pourrait faire des différences en jouant plus haut, mais ce n’est pas le cas dans ce PSG de Lionel Messi. Ballon au pied, il a été en grandes difficultés sous pression. Etonnant de la part d’un joueur si expérimenté.

  • 10/12

    Julian Draxler (3)

    L’autre erreur de casting de Pochettino. Lancé à la mi-temps, Draxler n’a rien apporté. Trop tendre, même contre une formation belge qui a perdu des forces au fil de la seconde période.

  • 11/12

    Kylian Mbappé (6)

    En pointe, il est passé sur la gauche au quart d’heure de jeu et a justement offert l’ouverture du score à Herrera (15e). Au sein du trio offensif, il a été le seul à créer du danger de manière régulière en première période. Avant de se blesser à une cheville avant la pause et de sortir à la 51e…

  • 12/12

    Neymar (3)

    Une prestation assez affligeante du « Ney ». Il a perdu ses premiers ballons avant de se montrer plus habille techniquement, mais sans faire de différence. Il a manqué de dynamisme et même de génie. Après la mi-temps, il a flanché physiquement, gâchant une ouverture de Messi (68e) ou frappant sur le gardien adverse (70e).


Le gardien du FC Bruges s’attendait visiblement à une toute autre soirée face aux attaquants vedettes du PSG.

Sauvé par sa barre transversale sur une merveille de frappe enroulée de Lionel Messi, Simon Mignolet a également empêché l’Argentin de délivrer sa première passe décisive avec le PSG en s’interposant face à Kylian Mbappé, parfaitement servi par l’ancien Barcelonais. Ajoutez-y un arrêt sur une frappe de l’Argentin en seconde période, et voilà pour la soirée du gardien belge.

Lire aussi : Mbappé, la grosse inquiétude

 

L’ancien portier des Reds avait sans doute imaginé un tout autre scénario face à la MNM. Mais le trio Messi-Neymar-Mbappé est passé au travers, se montrant peu incisif, ce que n’a pas manqué de souligner Simon Mignolet à l’issue de la rencontre. « Je n’ai pas tellement eu de boulot à faire, a-t-il ainsi confié au micro de RMC Sport alors qu’Ander Herrera en faisait l’homme du match. On a très bien joué collectivement. On n’a pas concédé d’occasions face à une attaque incroyable. Tu ne peux pas les marquer en un contre un, ils ont tellement de qualités pour éliminer. On a essayé de défendre collectivement pour ne pas leur laisser d’espaces. J’ai fait deux trois arrêts, pas très difficiles.» 

Un constat forcément dur à entendre pour les attaquants parisiens. Mais les chiffres le confirment: le PSG n’a ainsi fait que quatre tirs cadrés à son crédit contre six côté.

Lire aussi :Pochettino défend ses attaquantsIcardi, c’est une honteLes notes du PSG: Messi, le premier couac



Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page