Auto-Moto

La nouvelle Volkswagen Polo 2021 test et avis

La citadine Polo, Volkswagen la plus vendue en France, se refait une beauté pour mieux affronter la seconde partie de sa carrière. Essai en version TSI 95.

Arrivée à quarante-six ans de carrière, en six vies, la Polo passe sur le billard.

Mais l’injection de Botox est mesurée : les boucliers gentiment remaquillés, la calandre retouchée et l’arrivée de projecteurs 100 % LED dès la version de base ne transfigurent pas l’allemande.

Pas question de prendre des risques avec la star, deuxième voiture étrangère (hors Dacia) la plus vendue en France après la Toyota Yaris.

Elle n’est pas parfaite, mais il faut bien reconnaître à cette sixième génération de Polo une grande qualité : l’espace qu’elle offre aux places arrière et le volume de son coffre (351 litres) en font une référence du segment au chapitre de la polyvalence.

Volkswagen Polo 2021

Mais, alors que la Polo a toujours brillé en ergonomie intérieure, ce restylage a permis aux ingénieurs de changer la donne…

En lieu et place des classiques mais pratiques boutons rotatifs (conservés sur les versions de base) permettant de régler la température et la ventilation de la climatisation, on trouve désormais des commandes sensitives.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué… Moins précis, ces détails d’ergonomie obligent en plus à quitter la route des yeux à chaque fois que l’on souhaite ajuster un paramètre de climatisation.

Toutefois, cet aspect agaçant et incompréhensible ne gâche pas tout, d’autant que la Polo, qui accueille aussi un nouvel insert décoratif devant le passager, conserve une présentation sobre et chic à la fois.

Elle s’enrichit d’une instrumentation digitale dès la version d’accès, et la dotation de sécurité n’a rien à envier aux dernières nouveautés.

Volkswagen Polo 2021

Livrés en série, le freinage d’urgence autonome – avec détection des piétons/cyclistes – et le maintien actif dans la voie de circulation, facilement déconnectable, s’accompagnent désormais d’un volant capacitif, qui détecte la présence des mains.

La VW compte également un airbag central avant, comme la Yaris, qui s’extrait du flanc droit du siège conducteur, pour éviter un choc entre les têtes des passagers avant en cas d’accident.

Sous son capot, la petite allemande a abandonné le diesel depuis fin 2020.

Si elle ne montre toujours aucune trace d’hybridation, elle peut se targuer d’une déclinaison sportive devenue (très) rare sur le segment ; la GTI de 207 ch sera lancée dans les semaines à venir.

Cependant, c’est bien le petit TSI 95 ch, comme sur sa cousine la Seat Ibiza, qui reste le moteur le plus écoulé : il réalise presque 7 ventes de Polo sur dix en France.

Cette motorisation à trois cylindres affiche une disponibilité et des performances convenables, en dépit d’une boîte mécanique à 5 rapports à l’étagement bien trop long, qui oblige à rétrograder trop régulièrement.

Elle peut être remplacée par une mollassonne mais douce transmission automatisée DSG7 (+ 1 525 €).

La Polo s’avère sûre et agréable à manier, mais son comportement, davantage pensé pour le confort que pour le sport, n’a pas le tranchant d’une Peugeot 208 ni d’une Ford Fiesta.

Et côté rapport prix/équipement, ce n’est pas non plus une référence. Mais c’est une Volkswagen et, pour certains, c’est déjà un atout.

Volkswagen Polo 2021

Essai Volkswagen Polo 2021 – notre avis :

Cette Polo améliorerait sa “polyvalence”, tant vantée par Volkswagen, avec une boîte de vitesses mieux étagée et à six rapports. Mais l’allemande, spacieuse et vraiment à la page côté technologie embarquée, a mieux que de beaux restes à faire valoir sur son segment.

On aime

  • Habitabilité et coffre
  • Confort et présentation
  • Equipements optionnels proposés

On aime moins

  • Boîte 5 mal étagée
  • Détails d’ergonomie
  • Rapport prix/équipement

Volkswagen Polo 2021 : les infos en plus

La Polo est actuellement la Volkswagen la plus vendue en France, devant le SUV compact T-Roc et la Golf.

Lorsqu’elle profite des projecteurs Matrix LED, la Polo dispose, comme la Golf, d’un bandeau lumineux entre les phares avant. Il est dissocié des feux diurnes et ne s’illumine que dans l’obscurité.

Fiche technique (Volkswagen Polo 1.0 TSI 95 ch BVM5)

  • Moteur : avant, transversal, 3-cylindres, essence, turbo, 12 soupapes, injection directe, FAP, 999 cm3
  • Transmission : traction, mécanique, 5 vitesses
  • Puissance (ch à tr/min) : 95 à 5 500
  • Couple (Nm à tr/min) : 175 à 1 600
  • Poids à vide (kg) : 1 172
  • Long.xlarg.xhaut. (m) : 4,07×1,75×1,45
  • Empattement (m) : 2,55
  • Diamètre de braquage (m) : 10,6
  • Vitesse maxi (km/h) : 187
  • 0 à 100 km/h (s) : 10,8
  • Pneus de série : 185/65 R 15
  • Pneus de l’essai : 195/55 R 16 / Bridgestone Turanza Eco
  • Conso. Mixte WLTP (l/100 km) : 5,2 à 6,1
  • Conso. pendant l’essai (l/100 km) : 6,5
  • CO2 (g/km) : 117 à 139
  • Malus : 0 à 190 €
  • Coffre (l) : 351
  • Largeur aux coudes AV/AR (cm) : 147/143
  • Espace aux jambes AR (cm) : 69
  • Réservoir (l) : 40
  • Pays de fabrication : Espagne
  • Garantie : 2 ans/kilométrage illimité
  • Puissance fiscale : 5 CV
  • Tarif de base : 18 855 € (TSI 95 BVM5)
  • Tarif de la version essayée : 20 810 € (finition Life) + 5 345 € d’options !

GAMME PROPOSÉE (Volkswagen Polo)
Essence, de 80 à 110 ch, de 18 015 € à 25 915 €

OPTIONS CONSEILLÉES

  • Roue de secours galette : 100 €
  • Jantes alliage 16” : 465 €
  • Caméra de recul : 300 €
  • Accès/démarrage “mains-libres” : 400 €
  • Pack City (radars de stationnement AV et AR, passages codes/phares auto., essuie-glace auto., rétroviseur central électrochromatique, appuis lombaires à l’avant) : 680 €

PRINCIPALES CONCURRENTES

L’actualité de Volkswagen, vue par auto-moto.com :

Volkswagen Aero B : la remplaçante électrique de la Passat en approche

Renault Mégane E-Tech Electric vs Volkswagen ID.3 : premier comparatif

Volkswagen ID.X : elle sera bien produite

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page