Technologie

Apple en profite-t-il pour augmenter ses prix ?

En introduisant les iPhone 13, hier soir, Apple a non seulement dévoilé de nouveaux produits avec des évolutions technologiques, mais aussi contribué à redéfinir sa gamme de smartphones au global.

En octobre dernier, après l’annonce des iPhone 12, Apple présentait ainsi sept familles d’iPhone pour 20 modèles, depuis hier, la gamme a grossi pour atteindre un seuil jamais franchi jusqu’à présent, puisque ce sont désormais huit familles qui sont au catalogue, pour pas moins de 24 modèles d’iPhone.

Nous les listons tous, pour vous permettre d’avoir une idée claire de ce que propose le géant de Cupertino, pour vous permettre aussi de mettre un prix sur chaque modèle et aussi, et enfin, pour mettre en avant certaines réalités pas forcément évidentes.

iPhone 13 : des prix en hausse, pour une bonne raison ?

Commençons par les nouveautés, et donc une comparaison tarifaire entre les iPhone 12 et les iPhone 13 « équivalents ». Les guillemets s’imposent, car au-delà des évolutions, récurrentes d’année en année (puces, mémoire, batterie, etc.), Apple a également fait évoluer un point distinctif d’importance : le stockage. Un point qui se paie toujours chez Apple.

Les iPhone 12 et 12 mini, qui étaient déclinés en 64, 128 et 256 Go, font face à des iPhone 13 et 13 mini, qui offrent 128, 256 et 512 Go. Une très bonne nouvelle sur le papier et dans les faits, puisque cela évitera aux utilisateurs de se trouver à court d’espace de stockage trop rapidement.

Apple a maintenu le prix d’attaque pour ces 13 et 13 mini, qui sont vendus respectivement à 909 et 809 euros. Ensuite, si on compare les trois iPhone 13 et mini, au regard de leur positionnement dans la gamme, le doublement du stockage entraîne un surcoût par rapport aux iPhone 12 et 12 mini équivalents. 70 euros pour le deuxième modèle ( 256 Go), et 180 euros le troisième (512 Go). Plus de stockage, donc, cela se sent sur la facture.

Poussons toutefois la comparaison un cran plus loin, quand c’est possible. Alors que l’iPhone 12 mini 128 Go était vendu 859 euros, l’iPhone 13 mini 128 Go affiche lui un prix de 809 euros, tandis que le modèle 256 Go du dernier mini est à 929 euros, contre 979 euros pour l’équivalent 12 mini l’année dernière.

Autrement dit, oui, les prix augmentent si on compare les trois modèles proposés en 2020 et 2021, mais une capacité de stockage supérieure coûte en définitive moins cher…

La crainte de voir Apple répercuter sur ses smartphones les conséquences de la pandémie et de la pénurie de certains composants était donc, semble-t-il, infondée.

iPhone 13 Pro, des prix identiques, sauf sur le très haut de gamme

La bonne nouvelle est que les iPhone 13 Pro ne connaissent pas d’augmentation de leur prix… mais pas non plus de leur augmentation de stockage, à l’exception de l’arrivée d’un modèle 1 To (une première pour les smartphones d’Apple).
Il est logiquement plus cher, et ne devrait être pertinent que pour ceux qui veulent avoir absolument tout en local sur leur appareil et se défient du cloud, à moins qu’ils ne soient des fans/pros de la photo et de la vidéo. À terme, le nouveau format vidéo ProRes pèsera lourd…

En définitive, ici aussi, il n’y a pas d’embrasement des prix comme pouvaient le laisser craindre les pénuries et complications induites par la pandémie. Apple a soit absorbé la différence, soit réussi à très bien négocier ses approvisionnements et autres circuits de distribution. Cela ne signifie pas, évidemment, qu’il n’est pas un peu déroutant de voir des smartphones haut de gamme dont le prix commence à 1159 euros.

Cependant, ce tarif élevé et symbolique n’a pas bougé depuis 2017. Rappelons-nous en effet, qu’il a été inauguré avec l’iPhone X, qui a été le premier smartphone d’Apple à franchir le cap des mille euros pour son modèle de base.

Si on veut pousser la comparaison « historique » un peu plus loin, une fois encore, les iPhone 13 Pro et 13 Pro Max sont vendus à des prix équivalents (pour le premier modèle) et légèrement inférieurs pour les suivants, à capacité équivalente, que les iPhone XS et XS Max, par exemple, lancés en septembre 2018.

Les iPhone XS étaient les premiers iPhone à écran OLED déclinés en gamme, après le modèle anniversaire qu’était l’iPhone X. D’où notre choix de les retenir.

Évidemment, les iPhone 8 et 8 Plus, sortis en même temps que l’iPhone X, étaient moins chers, sous la barre des 1000 euros pour leur premier modèle. Le passage au nouveau design et à l’OLED a clairement été pour Apple l’occasion de revoir ses prix à la hausse, mais ils sont donc stables, voire faiblement à la baisse depuis.

Quoi qu’il en soit, les iPhone 13 ne voient donc leur prix grimper que quand la capacité de stockage proposée est revue à la hausse – ce qui n’est pas choquant. En entrée d’offre premium, les iPhone 13 et 13 mini à 128 Go en deviennent de facto plus séduisants. Non seulement ils offrent par défaut un espace de stockage viable pour bon nombre d’utilisateurs, mais ils conservent le même prix que les iPhone 12 équivalents l’année dernière.

D’ailleurs, il est intéressant de noter qu’Apple conserve à son catalogue les iPhone 12 et 12 mini dans leurs trois déclinaisons de stockage. Leurs prix baissent évidemment de manière assez importante : 120 euros pour le mini, par exemple, et 100 euros pour l’iPhone 12.

À ce sujet, il est intéressant de noter que l’iPhone 12 (en 64 Go) est vendu au même prix que l’iPhone 13 mini en 128 Go. Si l’iPhone 12 vous faisait de l’œil, mais qu’un écran de 5,4 pouces ne vous rebute pas, que vous souhaitez bénéficier d’une bonne partie des nouveautés annoncées, le 13 mini a donc de quoi remplacer l’iPhone 12 avantageusement.

A découvrir aussi en vidéo :

iPhone plus anciens : disparition et baisse de prix ?

Quand on s’enfonce dans les profondeurs de la gamme, et arrive aux iPhone un peu plus anciens, on constate qu’Apple a fait le ménage dans son offre d’accès à ses smartphones.

Non seulement l’iPhone XR – introduit en 2018 – tire sa révérence, mais Apple écrème aussi le nombre de modèles proposés pour ses autres smartphones un peu plus anciens. C’est le cas des iPhone 11 (lancés en 2019) et des iPhone SE (de 2nde génération, lancés en avril 2020), qui perdent tous les deux leur déclinaison en 256 Go.

Autrement dit, si les iPhone un peu plus anciens vous tentent, il faudra désormais vous contenter des 128 Go, sachant qu’on vous recommande d’éviter les 64 Go autant que faire se peut – la différence de prix de 50 euros, entre les modèles 64 et 128 Go, vaut véritablement que vous investissiez un peu plus.

Si l’iPhone SE de 2nde génération conserve les mêmes prix, ce qui n’est pas très étonnant vu que son tarif défini le prix d’entrée dans le monde des smartphones d’Apple, on constate que les iPhone 11 revoient leurs prétentions à la baisse de cent euros pour les deux capacités de stockage. Le modèle 128 Go est donc désormais à 639 euros.

Précisons en passant que désormais le plus ancien et/ou moins cher des iPhone officiellement vendus par Apple embarque une puce A13 Bionic, qui n’a que deux ans d’âge.

Est-ce que cela aura un impact sur le support à long terme d’iOS, c’est peu probable, en tout cas, cela signifie clairement que l’expérience d’utilisation d’iOS 14 et 15 sera bien plus unifiée désormais parmi les iPhone vendus neufs par Apple.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page