Crypto

croissance spectaculaire pour Ethereum par ark

Cathie Wood, PDG d’Ark Investment, parie sur la poursuite de la “spectaculaire” croissance de l’ETH. Son exposition aux cryptomonnaies comprendra donc une part de 40% pour l’Ether. 

L’Ether supplantera-t-il Bitcoin en termes de capitalisation ? Pour certains experts cryptos, cette perspective est vraisemblable en raison des nombreux usages permis par la blockchain Ethereum, comme la DeFi. 

Ce n’est cependant pas encore la thèse défendue par la fameuse Cathie Wood, patronne d’Ark Investment. En 2021, l’Ether affiche cependant déjà une croissance bien supérieure à celle du Bitcoin. 

NFT, ETH 2.0 et DeFi tirent l’Ether 

D’ailleurs, estime-t-elle, cette tendance ne sera pas remise en cause. Toutefois, Wood continue également de prédire une hausse considérable de la valeur du BTC. Son prix sera multiplié par 10 au cours des cinq prochaines années. 

D’ici 2026, Bitcoin coterait donc autour de 500.000 dollars. Mais l’Ether aussi devrait lui aussi fortement s’apprécier. Cathie Wood justifie cette hypothèse par la croissance des NFTs et de la DeFi, mais aussi par la migration vers ETH 2.0. 

La dirigeante ne se contente pas d’annoncer une prédiction néanmoins. Ark Investment entend bien intégrer ce scénario dans la composition même de son portefeuille de cryptomonnaies. Ainsi, à l’avenir, celui-ci devrait comporter 60% de Bitcoin et 40% d’Ether. 

Pour Wood, Bitcoin reste donc la monnaie crypto de référence. L’adoption du BTC comme monnaie légale au Salvador lui permet de conserver ce statut. En outre, d’autres pays pourraient lui emboiter le pas, juge-t-elle. 

La croissance de l’ETH n’est pas terminée 

Quant à l’ETH, son attractivité en tant qu’investissement ne fait que croître. “Je suis fascinée par ce qui se passe dans la DeFi, qui fait s’effondrer le coût de l’infrastructure des services financiers d’une manière qui déplaît à l’industrie financière traditionnelle actuellement“, déclarait lundi la PDG. 

Ethereum bénéficie donc d’un potentiel de croissance considérable, justifie-t-elle. Des indicateurs permettent de fait déjà de le constater. Sur un an, le prix de l’ETH a été multiplié par plus de 10, établissant en mai un ATH à plus de 4.000 dollars. 

Et ce n’est qu’un début. “Notre confiance dans Ethereum a augmenté de façon spectaculaire, car nous observons le début de la transition de la preuve de travail vers la preuve d’enjeu”, explique Cathie Wood. 

Cette transition n’est cependant pas encore aboutie. Néanmoins, le déploiement cet été du hard fork London et d’une mise à jour brulant des frais sous forme d’ETH, contribuait déjà largement à la hausse du cours. 

Durant les dernières semaines, le prix de l’Ether flirtait de nouveau avec les 4.000 dollars. Cette dynamique souffrait toutefois de la vente massive de Bitcoin et de la chute brutale de son cours. Le 15 septembre, l’ETH enregistre près de 3% de hausse à 3400 dollars. 

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page