Economie

Valneva perd son méga-contrat britannique

Le coup est rude pour Valneva. D’autant plus qu’il était inattendu. Le laboratoire franco-autrichien, basé à Nantes et coté en Bourse (Euronext et Nasdaq) a annoncé ce lundi 13 septembre avoir reçu de la part du gouvernement britannique un “avis de résiliation” de l’accord de fourniture de son candidat-vaccin contre le Covid-19, VLA2001. Un méga-contrat de 100 millions de doses, dont 60 millions livrables avant la fin de l’année. Cet accord était assorti d’une option de 90 millions de doses supplémentaires d’ici à 2025, qui aurait pu rapporter jusqu’à 1,4 milliard d’euros à la biotech. Soit près de dix fois son chiffre d’affaires de 2020!

L’action dégringole en Bourse

“Le contrat inclut une clause permettant à HMG [pour Her Majesty’s Government, c’est-à-dire le gouvernement britannique, NDLR] d’y mettre fin. HMG prétend de plus que Valneva a manqué à ses obligations, ce que Valneva conteste vigoureusement”, explique le groupe dans un communiqué publié ce lundi, sans donner plus de détails sur les manquements invoqués par Londres. A Paris, l’action Valneva a dégringolé de 41,57%, à 11,64 euros à la clôture, après avoir été brièvement suspendue à la suite de cette annonce. “C’est bien évidemment un coup dur pour Valneva qui perdrait par la même occasion son plus gros client

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page