Economie

TER Marseille-Nice, la première victoire de la concurrence


Renaud Muselier, le président de la région PACA, prévient la SNCF depuis des années: si l’opérateur national n’améliore pas sa qualité de service, il passe à la concurrence. Depuis cette semaine, c’est fait: le transporteur national n’a plus le monopole du trafic TER en France. Mardi 7 septembre, la ligne Marseille-Nice a été attribuée à Transdev (Caisse des dépôts/Groupe Rethmann), le conseil régional devant encore valider définitivement l’opération le 29 octobre prochain. L’appel d’offre avait été lancé en 2020, Renaud Muselier ayant promis il y a quelques semaines en séance plénière: “On va avoir des prix canonissimes proposés par les opérateurs publics ou privés, français ou étrangers, qui répondront à ces appels d’offres (…) On va avoir les trains à l’heure, on va avoir des rabais, avec une qualité de service! Je vous le parie aujourd’hui!”. Un pari alléchant pour les usagers! Trois opérateurs avaient répondu: la SNCF, Arriva (filiale de la Deutsche Bahn) et Transdev, avec ses alliés Alstom et NGE.

Lire aussiThierry Mallet, Transdev: “Se passer de sa voiture est un vrai gain de qualité de vie et de pouvoir d’achat”

Finalement, ce sera donc Transdev, pour 10 ans (et deux années supplémentaires en option), qui assurera 15 allers-retours par jour, pour 865 millions d’euros de


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page