Sports

Stéphane Moulin faisait la chasse au Ramadan

Mis en cause par Romain Molina, Stéphane Moulin nie catégoriquement les faits qui lui sont reprochés par le journaliste.

C’était l’un des thèmes abordés lundi soir par Romain Molina, dans un « Space » sur Twitter qui a beaucoup fait parler. Selon le journaliste, qui lutte contre les pratiques douteuses dans le monde du football, Stéphane Moulin faisait « la chasse au Ramadan » auprès de ses joueurs lorsqu’il était l’entraîneur d’Angers.

« Stéphane Moulin faisait la chasse au Ramadan au centre de formation à Angers, a lâché Molina, relaye le site Malherbe-Inside.fr. De l’avis de plusieurs joueurs, c’était très compliqué avec les maghrébins et les musulmans. Il disait “Vous autres”, “Vous là”. Quand il y a une phrase qui commence comme ça… Saïd Chabane l’a défendu publiquement là-dessus, mais tous ceux qui ont interrogé des joueurs passés par Angers te diront la même chose. À un moment donné, il y avait un problème avec la viande halal, à un moment donné il y avait je ne sais pas quoi… Mais ce n’est pas un scoop, c’est le cas dans plein de clubs. »

Stéphane Moulin, qui a reçu le soutien de son club actuel, le SM Caen, a réagi dans un communiqué transmis par le club normand (et supprimé depuis):

« Je suis ulcéré par les propos diffamatoires et totalement infondés de Monsieur Molina à mon égard concernant une soi-disant différence de traitement avec certains joueurs. J’entraîne depuis 23 ans avec passion et respect de tous les hommes sans aucune discrimination. Grâce à ce métier, j’ai pu depuis de nombreuses années, découvrir des hommes et des personnalités venant d’horizons très différents. Je me nourris quotidiennement de l’aspect multiculturel que l’on peut retrouver dans le coaching et le management.

Cette insulte est grave et me touche personnellement ainsi que ma famille. Je dois me justifier d’une accusation totalement infondée, gratuite et violente. Que ce soit avec le Stade Malherbe Caen ou le Angers SCO, je n’ai jamais pris en considération des appartenances ethniques et religieuses dans la gestion de mes groupes. Que ce soit dans le choix de mes capitaines, dans notre recrutement ou quand il s’agissait de lancer tel ou tel joueur.

Sachez que j’ai beaucoup de respect et de considération pour toutes les personnes que je côtoie au quotidien, quelques soit leurs origines. Cela montre à quel point ces propos sont mensongers et totalement injustifiés. Par conséquent, je me laisse le droit de poursuivre M.Molina pour ces propos diffamatoires et très graves. »

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page