Politiques

Macron veut “doubler sous 10 ans la présence des policiers et gendarmes sur la voie publique”

Retrouvez ici l’intégralité de notre live #SECURITE

13h13 : “Je demande que le ministre puisse conduire des discussions sur les cycles horaires des forces de l’ordre”, dit Emmanuel Macron.

13h12 : Emmanuel Macron veut “augmenter significativement, doubler sous 10 ans, la présence des policiers et gendarmes sur la voie publique”.

13h10 : “Ecoutez toujours les critiques, n’écoutez jamais les cris de haine, les Français vous aiment”, dit Emmanuel Macron qui fixe “une ambition claire” : “plus de bleu sur le terrain”.

13h09 : “Cette loi sera présentée au Conseil des ministres en début d’année”, précise le chef de l’Etat.

13h10 : Nous porterons une loi de programmation pour les sécurités intérieures. Le but est de penser la police et la gendarmerie de 2030″, annonce Emmanuel Macron.

13h07 : “Le ministère de l’Intérieur a aussi besoin de temps long. (…) On ne peut pas piloter une politique de sécurité à l’émotion, il faut ancrer les stratégies dans le temps long”, dit Emmanuel Macron.

13h05 : Le chef de l’Etat veut une simplification drastique des cadres d’enquête et la généralisation des PV de synthèse pour les petits délits.

13h04 : “Je demande au garde des Sceaux, sous un mois, de faire un bilan des mesures pénales de simplification pour améliorer le travail des magistrats et forces de l’ordre”, annonce Emmanuel Macron.

13h02 : “Les occupations illicites de hall d’immeubles seront soumises à des amendes-forfaitaires”, annonce Emmanuel Macron.

12h58 : Le formalisme, la lourdeur des procédures est l’ennemi commun de nos forces de sécurité et de nos magistrats”, assure Emmanuel Macron.

12h56 : “Nous n’avons le droit à aucune complaisance. Nous ne devons céder ni au déni ni à la facilité”, poursuit Emmanuel Macron. “Il ne faut pas considérer que ce n’est pas par une mesure supplémentaire que nous allons tout régler”. Le chef de l’Etat veut une réponse radicale sur deux sujets : la procédure pénale et le temps long.

12h58 : “Tout ne va pas bien non plus. Aussi vrai qu’il ne faut pas céder à la tyrannie des faits-divers, il ne faut pas non plus considérer que tout va bien. Ces statistiques ne disent pas tout de la violence latente qui s’est emparée de la société”, affirme Emmanuel Macron.

12h51 : “36 attentats ont été déjoués depuis 2017”, annonce le président qui évoque les autres résultats des forces de l’ordre : “baisse d’un quart des cambriolages depuis 2017, baisse de 20% de vols de véhicule en moins, 7837 trafics de stupéfiants démantelés”.

12h49 : Les ministres ont agi pour répondre à la situation de violences subies par nos forces de l’ordre. Des décisions ont été prises : la fin des remises de peine, l’incrimination spécifique des auteurs de violences contre les forces de l’ordre, l’observatoire pénal de suivi de ces violences”, poursuit le président.

12h55 : Le président évoque les augmentations d’effectifs et le budget qui a doublé depuis 2015 mais aussi les 10 000 postes créés chez les forces de l’ordre. “Nous sommes mieux armés juridiquement, techniquement, humainement”, dit le président à propos des menaces terroristes pesant sur notre pays.

12h44 : “Le résultat est à la dimension des attentes et les propositions à la hauteur de l’espoir”, affirme le chef de l’Etat qui parle d’abord du diagnostic de ce Beauvau.

12h43 : La sécurité n’est pas simplement le sujet de nos forces de sécurité intérieure, elle est le devoir, la cause même de notre nation. Elle est l’affaire de tous, elle est la première de nos libertés (…). C’est pour cela que j’ai décidé de lancer, en février dernier, le Beauvau de la sécurité”, dit Emmanuel Macron. Il parle de la “confiance fragilisée” entre “une partie de la population” et “ceux qui nous protègent”. “Nous avons voulu tout remettre à plat”, assure-t-il.

12h39 : Emmanuel Macron va prendre la parole à Roubaix (Nord) pour clôturer le “Beauvau de la sécurité”. Il vient de serrer la main à Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France, candidat à la présidentielle et donc potentiel futur adversaire. Suivez les annonces du chef de l’Etat dans notre direct.

12h18 : Dans quinze minutes, Emmanuel Macron doit prononcer un discours à Roubaix (Nord) qui clôturera le “Beauvau de la sécurité”, cette initiative ayant pour objectif l’amélioration des conditions d’exercice du métier de policier. Vous pourrez suivre l’intervention du chef de l’Etat dans notre direct.

10h00 : Un café, un morceau de pain et un petit résumé de l’actualité pour commencer en douceur :

Emmanuel Macron est attendu à Roubaix à la mi-journée. Le président de la République se rendra à l’école de police de la ville pour clôturer la vaste consultation du Beauvau de la sécurité. Il a promis à quelques mois de la présidentielle, des annonces “substantielles” et des changements “radicaux” dans ce domaine régalien.

Un rapport de la police des polices belge révèle des failles importantes dans la surveillance des frères Abdeslam, membres du commando des attentats du 13 novembre 2015. La juge antiterroriste belge Isabelle Panou va être auditionnée aujourd’hui devant les Assises spéciales de Paris.

La tempête tropicale Nicholas s’est transformée en ouragan dans le Golfe du Mexique à l’approche de la côte des Etats-Unis. Elle se dirige désormais vers la ville de Houston, au Texas.

La petite musique de la Ligue des champions revient ce soir. On aura un œil sur Lille, le champion de France, qui reçoit les Allemands de Wolfsbourg à 21 heures.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page