Sports

les terribles accusations contre un joueur des bleu

Connu pour ses révélations sur les coulisses du football, Romain Molina a porté de très lourdes accusations contre un international tricolore, coupable, selon, lui d’avoir frappé deux femmes.

Romain Molina accuse. Et pas seulement les responsables de la Fédération Française de Football, qui auraient, selon ses dires, couvert des actes d’abus sexuels, ou ceux du Yemen, où des recruteurs d’Al-Quaida se serviraient du foot comme une passerelle. Le journaliste indépendant a également livré des confidences saisissantes sur un international tricolore. Sans le nommer.

A l’en croire, ce joueur de l’équipe de France, apprécié du grand public, aurait des problèmes avec l’alcool et se serait surtout rendu coupable de deux violentes agressions sur des femmes. « Un international français, on passe les conduites en état d’ivresse ou sans permis, du classique. On parle d’agression physique sur une femme, sur deux femmes, a-t-il lancé. Mais vraie agression, avec coup de pied dans la tête, quand elle est au sol. Et d’exhibition sexuelle. » 

Il a d’énormes problèmes avec l’alcool

Des faits graves que son ancien club auraient pris soin d’étouffer… « Le club en question qui est un club important a réussi à tout cacher parce qu’il fallait le transférer l’année d’après, ce qu’ils ont réussi », a-t-il poursuivi, ajoutant : « Et ça, il y en a plein. » Et Romain Molina d’ajouter quelques détails. « Il a fait l’hélicoptère avec son organe génital devant la fille, elle ne veut pas, il lui met une droite, elle tombe par terre et il lui met un coup de pied dans la tête », a-t-il expliqué.

« Le mec était défoncé, a-t-il encore précisé. Il a d’énormes problèmes avec l’alcool. Ses potes le savent mais continuent à le faire boire car derrière ils mangent bien. Et sa famille ne lui parle plus, tout du moins certains membres. Sa famille est divisée à cause d’histoires d’agent. »  

Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page