Technologie

WhatsApp proposera prochainement le chiffrement de vos sauvegardes

WhatsApp veut protéger vos conversations stockées sur le Cloud. L’application de messagerie, propriété de Facebook, planche depuis quelques semaines déjà sur une nouvelle option de sécurité qui devrait venir combler l’un de ces principaux points faibles en matière de protection de la vie privée. La messagerie proposera dans les prochaines semaines de sécuriser les sauvegardes de vos conversations stockées sur le Cloud en les verrouillant à l’aide d’un système de chiffrement de bout en bout.

Sur iOS comme sur Android, l’application pourra protéger les sauvegardes de vos conversations de deux manières. Vous pourrez ainsi générer une clé de chiffrement composée de 64 chiffres pour verrouiller vos discussions stockées sur iCloud et Google Drive.

Cette clé de chiffrement pourra, au choix, être stockée localement ou dans un gestionnaire de mot de passe de votre choix. Vous pourrez également choisir de créer un mot de passe pour sauvegarder cette clé de chiffrement dans un coffre-fort en ligne sécurisé, développé spécialement pour cette utilisation, par WhatsApp.

Si vous optez pour cette dernière option, vous ne pourrez pas accéder à la clé sans saisir votre mot de passe. Si vous ne vous en souvenez plus, votre clé de chiffrement est définitivement perdue, et la sauvegarde de vos conversations avec, WhatsApp n’ayant pas connaissance de votre mot de passe.

À découvrir aussi en vidéo :

Par ailleurs, dès lors que vous activerez le chiffrement des sauvegardes dans l’application, toutes les précédentes sauvegardes réalisées seront supprimées.
En ajoutant cette nouvelle couche de sécurité dans son application, WhatsApp espère proposer « offrir à ses utilisateurs un progrès significatif dans la sécurité de leurs conversations personnelles ». Cette nouvelle fonction devrait être déployée dans les prochaines semaines dans l’ensemble des pays dans lesquels l’application est disponible.

Source : TechCrunch

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page