Sports

PSG grand favori de la Ligue des champions

Sur le papier, le PSG n’a pas d’égal à l’heure d’entamer une nouvelle campagne de Ligue des champions. Les rivaux des Parisiens sur la scène européenne ont néanmoins la peau dure.

C’est un paradoxe: ce n’est pas en champion de France que le PSG – soufflé la saison passée par le Losc – s’apprête à attaquer la Ligue des champions 2021-2022, et pourtant le club de la capitale n’a jamais été aussi bien coté parmi les prétendants au graal continental. L’intersaison il est vrai a été folle à Paris, avec pour recrues deux géants de la Liga – Lionel Messi et Sergio Ramos – un portier fraîchement sacré champion d’Europe avec l’Italie – Gianluigi Donnarumma – et un milieu travailleur et polyvalent incarné par Georginio Wijnaldum. Cela sans oublier deux beaux renforts à des postes de latéraux qui manquaient cruellement de choix: Achraf Hakimi et Nuno Mendes.

C’est bien simple, avec un tel effectif bâti quand les deux atouts maîtres du club – Kylian Mbappé et Neymar – ont pu être conservés, le PSG fait office bel et bien d’épouvantail cette saison. Tous terrains confondus. C’est un ancien joueur et dirigeant du Barça, Carles Rexach, qui le dit dans les pages de L’Equipe: « Avant, Paris recrutait de grands joueurs en préretraite, était une équipe irrégulière et on ne le prenait pas au sérieux. Aujourd’hui, c’est le favori pour tout gagner cette saison. Ils ont des joueurs extraordinaires à tous les postes, une attaque de rêve et aucune autre équipe n’a son potentiel. Tout le monde, et moi le premier, veut regarder les matches du PSG. »

Une sacrée concurrence

Cela fait-il pour autant du PSG le favori de la C1 ? Assurément si l’on observe la trajectoire du club battant pavillon qatarien depuis 2011. Finaliste malheureux en 2020 et demi-finaliste au printemps dernier, Paris a pu apprendre de ses échecs et la tournure de son mercato estival – jusque dans la fermeté opposée aux offensives du Real – atteste de cette maturité nouvelle. Reste la glorieuse incertitude du sport, qui n’avait évidemment pas annoncé le triomphe d’un Chelsea, par exemple, la saison passée.

La cuvée 2022 est riche, et ne manque pas de piquant. Pour parvenir à ses fins, enfin, le PSG va devoir composer avec de sacrés concurrents. A commencer dès les poules par un Manchester City qui à l’instar des Rouge et Bleu n’a pas encore eu le retour sur investissement escompté à l’échelle européenne. Les Blues, tenants du trophée, ne seront pas à négliger non plus – d’autant qu’ils se sont renforcés eux aussi. Même chose pour un Atlético de Madrid qui a frôlé la timbale à plusieurs reprises sans jamais la décrocher. Et que dire des monstres sacrés que sont le Bayern, Liverpool et le Real Madrid ? Des adversaires taillés pour la gagne dont les rangs seront grossis lors de cette édition par Manchester United. L’autre club dont le mercato a viré au feu d’artifice cet été…


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page