Femme

plus fort que votre âme sœur, avez-vous trouvé votre flamme jumelle ?

L’amour est le sentiment le plus simple qui soit mais à la fois l’un des plus difficiles à exprimer. Les attentes manifestées par autrui, les normes et les valeurs prônées par la société, les blessures passées et les relations abusives qu’on a pu expérimenter, tendent souvent à le complexifier et nous poussent parfois à lui fermer la porte à clé, sans jamais se retourner.  

Toutefois, certaines rencontres amoureuses s’affranchissent des limites du rationnel, du cérébral et du vécu pour embrasser une réalité qui les dépasse : les flammes jumelles font partie de ces connexions inéluctables qui arrivent au moins une fois dans l’existence. 

A quoi correspond ce concept ?

Qu’est-ce qu’une flamme jumelle ?  

Le concept de “flamme jumelle” transcende les frontières du physique et de l’intelligible pour rencontrer celles de l’ésotérisme, de la réincarnation et du karma

Grosso modo, une flamme jumelle est la moitié d’une âme : elle résulte de la scission passée de cette même âme en deux, dans une vie antérieure. Ces deux parties séparées l’une de l’autre forment alors deux flammes jumelles qui vont inévitablement se retrouver dans une autre vie. 

Au moment de la séparation, une blessure se crée chez chacune des flammes jumelles (blessure de rejet d’un côté et blessure d’abandon de l’autre). Et au moment de leurs retrouvailles, dans une vie postérieure, ces blessures sont fortement ravivées à la vue de cette moitié… Un peu comme la cicatrice d’Harry Potter lorsqu’il se trouve à proximité de Lord Voldemort. 

Qu’est-ce qui caractérise une relation de “flamme jumelle” ? 

Lorsqu’on rencontre sa flamme jumelle, on le ressent au plus profond de soi. L’attirance physique est extrêmement forte, l’émotionnel est totalement bouleversé, et c’est toute la partie liée au cerveau (réflexion, intellect) qui s’éteint. 

Comme deux aimants, les flammes jumelles sont irrépressiblement attirées l’une par l’autre, sans vraiment savoir pourquoi : l’alchimie et le magnétisme sont à leur summum. L’être aimé est tellement une évidence que les interrogations et les questions n’existent plus. 

Un doux sentiment de familiarité vous envahit, des sensations de “déjà vu” ponctuent même les rencontres et les échanges successifs. Votre âme s’ouvre à celle de l’autre, sans aucun filtre, ni aucun tabou. Ce sont vos deux âmes qui se côtoient.

Cependant, vient un moment donné où la réalité terrienne surpasse le platonique et rattrape les deux êtres. Viennent alors les difficultés issues desdifférences qui caractérisent chaque « jumeau ». Et s’installe une sorte de jeu du chat et de la souris de longue haleine… 

“Fuis-moi je te suis, suis-moi je te fuis” : une dynamique amoureuse qui caractérise les flammes jumelles 

Ce jeu est propre aux relations amoureuses, se déploie souvent aux prémisses de la relation durant la phase de séduction et s’accompagne de règles et de préceptes à suivre afin de rendre l’autre fou et de le faire tomber pour nous. Toutefois, dans le cadre d’une relation de “flamme jumelle”, cette dimension de chasse et de fuite est omniprésente tout du long. 

D’un côté, il y a le “runner” ; de l’autre, il y a le “chaser” (comprenez, le fuyant et le chasseur). Le fuyant représente l’énergie Yin, tandis que le chasseur représente l’énergie Yang. Comme explicité dans leur nom, le chasseur court inlassablement après le fuyant qui lui, essaye de s’en éloigner. Ce qui cause sa fuite ? La peur de ses sentiments. Car soit il ne veut pas les assumer, soit il ne peut pas (en raison de son statut marital, par exemple).

Après quelques temps passés à se fréquenter vient alors le moment de la « rupture ». Confrontée au monde réel et aux difficultés de l’existence, la fusion spirituelle donne lieu à la séparation des deux âmes et des deux corps physiques. Chacune des flammes expérimente alors une “nuit noire” qui la pousse à se centrer sur elle-même plutôt qu’à donner son énergie à l’autre.

Le chasseur cesse ainsi de donner de l’énergie au fuyant, il guérit sa blessure d’abandon ; tandis que le fuyant arrête de s’alimenter de l’énergie que lui fournit le chasseur, guérissant sa blessure de rejet dans le même temps. C’est ce recentrage sur soi qui donne lieu à l’amour inconditionnel de Soi à Soi et aux potentielles retrouvailles futures… 

Âme sœur, flamme jumelle : quelles différences ? 

Lorsqu’elles naissent, les âmes sœurs sont deux entités bien distinctes. Les flammes jumelles, quant à elles, forment une seule et même âme à la naissance, qui finit par se scinder en deux. Il est donc possible d’avoir plusieurs âmes sœurs, mais on n’a qu’une seule flamme jumelle

Elles peuvent revêtir certains aspects communs, comme le fait de se sentir soi à 100% en présence de l’autre, mais ne sont pas caractérisées par la même intensité : le lien entre deux âmes sœurs est beaucoup moins intense que celui partagé par les flammes jumelles.

Il se veut plus doux et moins “brutal” émotionnellement parlant. L’âme sœur fait ressortir le positif, montre les qualités de l’autre, tandis que la flamme jumelle renvoie aux blessures passées et provoque un raz-de-marée qui bouleverse tout sur son passage. 

« C’est très chamboulant cette reconnexion, c’est un tsunami qui apparaît. À la fois c’est magnifique parce que c’est quelque chose que l’on attend tous de ressentir, mais en même temps ça vient déstructurer toute notre vie », explique Daisy Bodin, auteure de Les flammes jumelles, en route vers Soi, à nos homologues du Cosmopolitan.

Quoi qu’il en soit, les deux relations font évoluer et grandir de manière positive les deux individus. Si l’âme sœur induit la croissance de la conscience, la flamme jumelle provoque la découverte de Soi et donne lieu à l’amour inconditionnel. Retrouver sa flamme jumelle : c’est en fait se rencontrer Soi lorsqu’on part à la rencontre de l’Autre. 

Attention : il ne faut absolument pas se laisser subir de relation toxique et/ou abusive seulement parce qu’on a la sensation que cet autre “maltraitant” est notre flamme jumelle. Certes, la relation de “flamme amoureuse” est intense, mais elle ne doit jamais tomber dans la toxicité, la violence psychologique et/ou physique.

A lire également : 




Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page