Sports

Quartararo veut comprendre

Alors que Francesco Bagnaia a profité de sa première victoire en MotoGP pour réduire l’écart, Fabio Quartararo ne s’est pas montré inquiet vis-à-vis du championnat même s’il veut comprendre ce qui n’a pas fonctionné ce dimanche avec ses pneus.

Fabio Quartararo savait qu’il allait être en difficulté en Aragon. A l’issue de la séance de qualifications ce samedi, le leader du championnat du monde MotoGP avait confié ne pas avoir la sensation de pouvoir se battre pour le podium malgré un départ en première ligne. En difficulté dès l’extinction des feux, le Niçois a reculé dans la hiérarchie pour conclure le Grand Prix d’Aragon à la huitième place. Des soucis que le pilote Yamaha impute principalement à ses pneumatiques. « Dès le départ de la course, je sentais que mon pneu n’allait pas et j’ai rétrogradé au classement de plus en plus. Mais je me suis battu jusqu’au bout et ça c’était positif, a confié Fabio Quartararo dans des propos recueillis par l’AFP. Je ne considère pas cette course comme un désastre. Aujourd’hui (dimanche), quelque chose n’a pas fonctionné. Il faut voir quoi et je ne veux encore rien dire. »

Quartararo : « Quand j’étais neuvième j’ai continué à me battre »

Plus précisément, « El Diablo » a assuré que « la sensation » expérimentée ce dimanche durant la course, il ne l’a pas vécue pendant tout le reste du week-end passé sur le MotorLand Aragon. Mais, malgré cela, Fabio Quartararo veut positiver et considérer ce mauvais résultat comme une péripétie. « Cela peut arriver que l’on perde quelques points et c’est la première fois depuis longtemps que cela arrive, a assuré le Niçois. La chose positive aujourd’hui (dimanche), c’est que même quand j’étais neuvième j’ai continué à me battre pour décrocher le point de la huitième place. » Ne prenant que huit points alors que son plus proche poursuivant Francesco Bagnaia a fait le plein avec la victoire, Fabio Quartararo a tenu à saluer le succès de son rival, dont il va se méfier lors de la prochaine étape du championnat. « Francesco Bagnaia est très fort à Misano. Cette victoire il la mérite amplement. Il a été la chercher, a salué le leader du championnat. Mais c’est important pour nous de rester concentrés sur nos courses et de ne pas trop regarder les autres. » Avec ce jour sans, le Français a vu son avance retomber à 53 points avec cinq courses encore à disputer.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page