People

Delphine Jubillar “considérée comme une Sainte Vierge” : la choquante remarque de l’avocat de Cédric


Les trois avocats pénalistes de Cédric Jubillar font tout pour détourner l’attention portée à leur client. Actuellement seul et unique suspect de l’affaire, le plaquiste de 33 ans est mis en examen pour “homicide par conjoint” et demeure placé en détention provisoire. Voyant ses deux demandes de remise en liberté déclinées, Me Jean-Baptiste Alary ne recule devant rien, quitte à salir la mémoire de Delphine Aussaguel.

Dans une interview à Femme Actuelle parue le 1er septembre 2021, le pénaliste va jusqu’à assurer que l’infirmière n’aurait pas été assez investie dans sa vie de famille. “Delphine Jubillar est considérée comme une mère iconique, une Sainte Vierge. Ce n’est peut-être pas tout à fait ça. Quand on me dit qu’elle ne voulait plus s’investir dans la vie de la maison, il faut voir alors l’état de sa voiture, c’est une véritable poubelle. C’est aussi ça Delphine Jubillar“, a-t-il développé.

Orpheline à l’âge de 28 ans, Delphine Jubillar vit des moments très difficiles après la mort de sa mère. Elle se recentre alors sur ce qui fait son bonheur au quotidien : sa vie de famille. Deux ans plus tard, elle apprend pour la première fois à ses proches être victime de violences conjugales, souffrant des coups de son mari. La jeune femme décide alors de redonner une chance à son histoire, donnant naissance dans la foulée à son deuxième enfant, une fille prénommée Elyah.

Delphine Jubillar, une femme dévouée à ses enfants et à son métier

Ses deux enfants étaient le centre de l’attention de Delphine Jubillar, comme l’a commenté une de ses amies et voisines auprès du Parisien, qui parle même d’une “maman poule“. Infirmière en gastro-entérologie, elle était volontaire pour assurer des heures supplémentaires, en première ligne lors de la crise sanitaire.

“En 2018, j’ai su que Cédric avait déjà levé la main sur elle. Donc ça ne rassure pas de se dire qu’il y a déjà eu de la violence entre eux. Combien de fois je l’ai entendu dire : ‘Elle ne vaut rien’, ‘Infirmière c’est facile comme métier’. Quand il y a eu la période du Covid, il lui disait : ‘Tu glandes, tu fais rien’ (…) C’est elle qui donnait tout le nécessaire pour ses enfants : l’amour, la tendresse. Tout ce qui a pu se dire il n’y a pas longtemps, c’est faux“, relatait Malory, la cousine de Delphine auprès de BFMTV.

Cédric Jubillar demeure présumé innocent des faits reprochés jusqu’à la clôture définitive du dossier. Ses trois avocats pénalistes ont déposé une nouvelle demande de remise en liberté, refusée en première instance. Ils ont fait appel de cette décision.


Source link

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page