Femme

Il ne faut absolument pas acheter c’est produits

  • Voici les produits à absolument éviter d’acheter au supermarché

    Véritables antres de la tentation, les épiceries et les supermarchés regorgent de produits alimentaires -ou non- auxquels il est difficile de résister, même s’ils ne sont pas sur notre liste de courses. Seulement, une multitude d’articles que nous achetons sont néfastes à notre santé voire à notre porte-monnaie.
    Entre les kits de soupe aux nouilles, les gâteaux et les biscuits aux rayons pâtisseries, les produits industriels -mais pas seulement-, les experts lèvent le voile sur les aliments sur lesquels il sera bénéfique de tirer un trait.

  • Les kits de soupes aux nouilles instantanées

    Au rayons de spécialités asiatiques se trouvent les incontestées soupes de nouilles déshydratées que nous avons pour habitude de consommer sur le pouce, le soir devant la télévision. Simples d’utilisation et très abordables, elles se hissent souvent en tête de notre liste.

    Et pourtant, les kits de souples aux nouilles sont bourrés de sodium, de produits chimiques et de conservateurs nocifs, notamment le tertiobutylhydroquinone (TBHQ), qui n’est autre qu’un sous-produit de l’industrie pétrolière. Et ça, on ne l’avait pas vu venir.

  • Eviter le pain blanc

    Bien qu’il fasse souvent partie intégrante de notre routine petit-déjeuner, le pain blanc est peu recommandé par les nutritionnistes qui soulignent la présence de glucides malsains dans sa composition, puisque les glucides en question se transforment pour la plupart en sucres dans notre corps.

    Ainsi, plutôt que de nous ruer sur le pain blanc, les experts préconisent de porter notre choix sur des pains complets, qui contiennent de nombreuses fibres, bénéfiques à notre organisme. On pense en premier lieu au pain de seigle.

  • La viande emballée

    Attention aux rayons boucherie des supermarchés et épiceries, puisque les viandes emballées contiennent des quantités importantes de sodium. Et pour cause, le moteur de recherches PubMed indique que les personnes qui consomment régulièrement de la viande emballée ont plus de chance d’avoir divers problèmes de santé, telles que la cancer du côlon, le diabète de type 2, les maladies cardiaques et l’insuffisance rénale.

    Pour éviter le risque, il est recommandé d’acheter la viande fraîche non-emballée directement en boucherie, afin de s’assurer de sa qualité. En effet, celle-ci est dépourvue d’agents de conservation malsains et de graisses saturées.

  • La vinaigrette industrielle

    Pour saucer nos salades estivales, les vinaigrettes industrielles s’imposent souvent en tête de liste de nos courses, tant elles sont faciles d’utilisation, et peu coûteuses. Somme toute, ces dernières ont plusieurs points qui pourraient nous dissuader d’en acheter.

    A commencer par la présence de sodium, de sucre et de gras saturés qui y sont en grand nombre. Pour l’heure, les experts recommandent de délaisser la vinaigre industrielle au profit d’une sauce maison, ou tout simplement de la troquer contre des jus de légumes, pour ajouter du goût au plat, tout en conservant les valeurs nutritives.

  • les produits a absolument eviter dacheter au supermarche 8

    Bien qu’elles soient très appréciées, les barres protéinées et énergétiques que l’on trouve en épiceries ou en grandes surfaces regorgent de calories. En effet, même si elles peuvent être une alternative aux barres chocolatés et autres sucreries, ces dernières ont propriétés nutritionnelles peu intéressantes.

    En effet, la plupart des barres présentes dans le commerce sont riches en matières grasses et en sucres. S’ajoute à cela une quantité importante de calories. La meilleure option pour combler une petite fringale ? Manger un fruit frais à l’instar d’une pomme, ou réaliser une barre énergétique maison, sans sucres ajoutés.

  • Les céréales du petit-déjeuner

    Contrairement aux idées reçues, les céréales sucrées aux rayons petit-déjeuner du supermarché ne sont pas toutes bénéfiques à la santé. Car souvent, en prêtant plus attention à l’étiquette de fabrication, on s’aperçoit qu’elles contiennent quelques quantités alarmantes de sucres ajoutés, mais pas seulement.

    Les céréales industrielles renferment aussi des agents de conservation, des addictifs, des colorants, du sodium, et d’autres produits peu recommandés pour l’organisme. Ainsi, plutôt que d’en consommer tous les matins, autant réaliser son granola maison avec des produits sains.

  • Les crêpes industrielles

    Même rengaine, que ce soient les gaufres ou les crêpes industrielles, ces produits préparés sont le bon moyen de dépenser plus d’argent que si on réalisait nous-même la recette. Ce qui est bien dommage, au vu de la simplicité à préparer des crêpes maison.

    Munissons-nous de tous les ingrédients nécessaires à la réalisation, et mettons la main à la pâte. En plus d’économiser de l’argent, nous auront la satisfaction d’avoir préparé des crêpes hautement savoureuses.

  • Les haricots en conserve

    Les haricots en boîte, au même titre que les légumineuses, sont le meilleur moyen de se faire avoir financièrement. Tout comme les pâtes préparées, les haricots en conserve coûtent trois fois rien à préparer.

    En moyenne, un kilo d’haricots verts frais coûte 3 euros, tandis que le kilos d’haricot en conserve revient à près de 6 euros. De quoi nous persuader par A+B du choix à faire, lorsque nous faisons nos courses.

  • Les jus de fruits

    Si comparés aux traditionnels sodas, les jus de fruits peuvent sembler bien plus sains, la réalité est parfois toute autre. En effet, bien que certains jus renferment des antioxydants et de la vitamine C, la majeur partie d’entre eux sont bourrés de sucre liquide.

    Des faits rapportés par le journal The Lancet qui a révélé que les jus de fruits renferment pour la plupart, la même quantité de sucre que le Coca-Cola ou que le Pepsi. Pour s’assurer des valeurs nutritives des jus de fruits que l’on achète, la meilleure option reste de se référer à l’étiquette.

  • Les pâtisseries spécial grille-pain

    Spécialités américaines que l’on trouve bien souvent dans nos rayons de supermarché, les pâtisseries destinées à être dorées au grille-pain contiennent une valeur nutritive très faible. De plus, consommer ces pâtisseries s’apparente à manger directement un, voire plusieurs morceaux de sucre pur.

    De plus, il est essentiel de faire attention aux préparations qui indiquent contenir des fruits, puisqu’il s’agit généralement des arômes artificiels. Optons plutôt pour du pain complet toasté, accompagné d’un fruit frais au petit déjeuner.

  • Ne pas acheter de paquets de chips

    S’ils rejoignent souvent nos essentiels pique-nique et complètent nos soirées télé, les paquets de chips sont une fausse bonne idée. Bien que ces produits soient irrésistiblement bons, ils peuvent entraîner à la longue des soucis de santé, d’obésité, des problèmes de maladies cardiaques, et des soucis d’hyperactivité chez les enfants.

    Mais ce n’est pas tout. Les experts financiers indiquent que les prix des paquets de chips ne sont pas justifiés, puisqu’au vu de leur succès, les fabricants n’hésitent pas à faire grimper les prix.

  • Ne pas succomber aux pâtes au fromage en boîte

    Que ce soit les pâtes au fromage en boîte, ou le fameux mac and cheese, la donne est inchangée. Bien que pratiques, peu onéreuses et résolument simples à préparer, les box de pâtes au fromage sont décriées par les professionnels de la santé.

    En effet, le nutritionniste Janine Whiteson, rapporte qu’une portion qu’un de ces kits industriels contient du sodium et deux portions de gras trans. Autrement dit, un acide gras insaturé peu apprécié lorsqu’il est présent en excès.

  • Ne plus acheter d’ustensiles de cuisine en épicerie

    Si les grandes surfaces proposent sur leurs étales une myriade d’ustensiles de cuisine, allant du fouet, au rouleau à pâtisserie en passant par les emporte-pièces, il est déconseillé de les acheter d’après les experts financiers.

    En effet, les ustensiles présents aux rayons épicerie, sont près de 30 % plus chers que les articles que l’on peut trouver en vente au détail dans des petites échoppes spécialisées. Des raisons suffisantes pour nous dissuader d’y succomber lors de nos prochaines virées supermarché.

  • Se méfier des articles composés de myrtilles

    Souvent présents aux rayons petit-déjeuner, les articles tels que les muffins, les céréales, et les barres granola, dont l’étiquette indique la présence de myrtilles sont souvent de faux amis. En effet, il est bien rare que leur recette comprenne réellement cette baie.

    En réalité, il s’agit généralement d’extraits de myrtilles et autres arômes artificiels qui sont utilisés comme alternatives, pour éviter aux fabricants d’acheter des myrtilles fraîches, et ainsi faire des économies.

  • Se méfier des étiquettes « sans gluten »

    Souvent considérés comme des articles sains, les produits estampillés « sans gluten » peuvent nous tromper sur la marchandise, puisqu’il arrive qu’ils soient des imposteurs. En effet, la mention gluten free sur certains packagings n’est pas forcément à tenir pour référence si vous faites attention à votre ligne, à moins que vous ne soyez réellement allergique au gluten.

    Et pour cause, les chips, les bonbons et les biscuits peuvent eux aussi présenter le label « sans gluten » sans pour autant être des produits sains, puisqu’ils sont riches en sucres, en sel et en graisses saturées.

  • Surveiller le prix des piles

    Parce que comme pour les objets, la vie fonctionne moins bien sans piles, il est important de surveiller les prix de ces dernières avant notre passage en caisse. Car si généralement les prix en supérettes ou en épiceries ont tendance à davantage s’envoler, il existe un autre moyen d’économiser quelques euros.

    Tout simplement en achetant nos piles en ligne, quitte à devoir se résoudre à les acheter en vrac, ou par lot de 20 ou de 30. Quoi qu’il en soit, ce sera le bon moyen de plus tomber en panne…

  • Surveiller les étiquettes des crèmes glacées

    Délicieusement enivrantes, surtout lorsque les beaux jours arrivent, les glaces et sorbets caracolent en tête de liste de nos envies. Par soucis de temps, ou d’argent, on aime souvent porter notre choix sur les variantes vendues en grandes surfaces.

    Et pourtant, il est cent fois plus intéressant -sur le plan économique et nutritionnel- de réaliser sa glace maison, avec ou sans sorbetière. Car en effet, les crèmes glacées industrielles sont ultra-riches en sucres et en calories, et il n’est pas rare que les fabricants y ajoutent plus d’eau, ou d’air, afin d’élever le poids final, et de faire payer plus cher, sans ajouter plus de produit.

  • Éloignez-vous des bonbons industriels

    Bien qu’ils soient terriblement tentant, et nous mettent à l’épreuve, les bonbons artificiels gélifiés renferment une quantité important de sucres ajoutés, et de colorants alimentaires. Des raisons suffisantes pour la nutritionniste Danielle Hamo, à évaluer les effets néfastes de ces derniers sur la santé.

    Ainsi, l’experte assure que consommer des bonbons industriels «entraînera probablement une augmentation de la faim » puisque ces derniers « n’ont pas de fibres pour empêcher votre glycémie de monter en flèche et de s’écraser».

  • Eviter d’acheter les frites industrielles

    Le site médical en ligne Healthline rapporte que les pommes de terre blanches entières sont bonnes à la santé, mais que ce sont en réalité les dérivés alimentaires et les nombreuses déclinaisons industrielles qui sont néfastes à l’organisme.

    Les frites, les pommes Dauphine, les purées, les bâtonnets ou toutes autres préparations industrielles, sont ainsi peu recommandées par les nutritionnistes qui alarment quant à la quantité importante de calories, de sel et de matières grasses, mais aussi de certaines substances cancérigènes présentes dans les aliments.

  • Eviter le riz blanc

    S’il est l’ingrédient phare de la composition de nombreux repas à travers le monde, le riz blanc est pourtant ultra-riche en glucides. En effet, ce dernier n’est pas indispensable à notre organisme, notamment sur le plan nutritionnel.

    Cependant, le riz blanc est excellent moyen d’arriver rapidement à l’état de satiété, tant l’amidon gonfle, et prend de la place dans l’estomac. Les experts recommandent ainsi de se tourner vers du riz brun à grains entiers, bien plus riche en fibres que le riz blanc.

  • Eviter les fruits en conserve

    Pourquoi ? Tout simplement parce que les fruits en conserve ou conditionnés sous-vide sont généralement accompagnés d’un sirop liquide. Ce dernier contient généralement des bon nombre de sucres ajoutés mais pas seulement.

    Le sirop présent dans les boîtes de fruits en conserve est aussi chargé d’édulcorants artificiels qui peuvent impacter le système gastro-intestinal. Les nutritionnistes indiquent ainsi de porter notre choix sur des fruits emballés dans un jus 100 % naturel, ou bien tout simplement, de réaliser nos salades de fruits maison.

  • Eviter les jus de fruits exotiques

    Au melon, kumquats, kiwis, caramboles… Outre les traditionnels jus de pommes et jus d’oranges, les jus de fruits exotiques sont fabriqués en quantités moins importantes que ces derniers.

    En effet, les experts rapportent que comme les jus de fruits exotiques ne sont pas achetés aussi régulièrement que les jus de fruits classiques, ils ont plus de chance de rester plus longtemps aux rayons épicerie, avant d’être achetés. Ainsi, il est important de veiller à la date de péremption avant tout achat.

  • Eviter les tartes surgelées

    Au même titre que les pizzas surgelées, les tartes congelées sont de fausses amies. Bien qu’elles contiennent principalement des légumes, du poisson ou de la viande, elles sont en réalités peu recommandées à la santé.

    En effet, les tartes surgelées sont pour la plupart du temps, chargées de graisses saturées, bourrées de calories et contiennent une quantité non négligeable de sodium, qui ne devraient pas être consommées en un seul repas.

  • Faire attention au pop-corn

    Au cinéma comme à la maison, le pop-corn est de toutes les sorties festives. On l’aime pour sa saveur délicieusement caramélisées si l’on opte pour la version sucrée, ou bien subtilement relevé de sel, pour les amateurs de la version salée.

    Et pourtant, bien que le maïs soufflé soit connu pour être riche fibres, les nombreuses préparations de pop-corn que l’on trouve dans le commerce sont généralement composées à partir d’ingrédients malsains. Certaines marques indiquent réduire le nombre de calories, mais ajoutent à contrario des sucres, des graisses lourdes, et des huiles qui altèrent la qualité nutritionnelle du pop-corn. La meilleure option ? Acheter du maïs à souffler et réaliser son pop-corn maison, ou bien lire les étiquettes.

  • Faire attention aux prix des couches dans les épiceries

    Les petites épiceries sont conscientes que souvent, les parents achètent les couches pour leurs enfants, dans la précipitation lorsqu’ils font les courses. Ainsi, le prix d’un paquet de couches peut facilement être 50 % plus cher que ceux vendus aux supermarchés.

    Ainsi, pour économiser quelques euros, il est recommandé d’acheter les couches pour enfants en vrac, dans les grandes surfaces, ou sur internet, notamment sur Amazon. A la longue, vous verrez que vous réalisez de nombreuses économies non négligeables.

  • La pizza surgelée

    Napolitaine, Regina, Margerita … Déclinée sous toutes ses recettes, la pizza des rayons surgelés n’en est pas moins à éviter si l’on veut faire attention à sa ligne, ou à sa santé. En effet, ces dernières contiennent bon nombre de matières grasses, de calories, de sodium, de glucides et de sucre.

    Et pour causes, les pizzas surgelées résultent d’un travail à la chaîne, et sont généralement préparées avec des ingrédients peu sains. La meilleure option qui soit ? Faire sa pizza maison, ou bien simplement acheter une pâte bio toute prête, et ajouter soi-même la garniture pour conserver ce gain de temps incontesté.

  • Source link

    Afficher plus

    Articles similaires

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Bouton retour en haut de la page